La société immobilière chinoise Evergrande rassure sur sa santé financière

AWP

1 minutes de lecture

Evergrande, qui revendique une présence dans 280 villes en Chine, a multiplié ces dernières années les acquisitions, s’endettant lourdement.

Le géant chinois de l’immobilier Evergrande gagnait mercredi plus de 17% à la Bourse de Hong Kong, après l’annonce d’un accord avec des investisseurs sur fond d’inquiétudes autour de la santé financière du groupe.

Evergrande, qui revendique une présence dans 280 villes en Chine, a multiplié ces dernières années les acquisitions, profitant de la frénésie dans l’immobilier et s’endettant lourdement.

La semaine dernière, la fuite d’une lettre présentée comme écrite par le président d’Evergrande et adressée aux autorités locales a relancé les spéculations autour de la santé financière du groupe.

Xu Jiayin y demandait le feu vert à une restructuration du groupe. Evergrande avait ensuite assuré que le document en question était un faux.

Faute d’accord d’ici au 31 janvier prochain, le groupe sera tenu de rembourser à ses créanciers quelque 130 milliards de yuans (17,6 milliards de francs), soit 92% de sa trésorerie, selon l’agence financière Bloomberg.

Mardi, le groupe immobilier a annoncé un accord avec des investisseurs clés pour éviter un remboursement de 86,3 milliards de yuans.

Des négociations se poursuivent avec d’autres investisseurs autour des 28 milliards de yuans restants, a précisé Evergrande dans un communiqué.

Cette annonce a rassuré les marchés. Les actions d’Evergrande s’envolaient en matinée à 19,32 dollars hongkongais (+17,09%), à la Bourse de Hong Kong où le groupe est coté.

Fondé en 1996, Evergrande emploie 140’000 personnes et est basé dans la métropole de Canton (sud). Son président est la troisième fortune du pays.

Evergrande est également connu pour son club de football, le Guangzhou Evergrande, huit fois champion de Chine (entre 2011 et 2019) et deux fois champion d’Asie (2013, 2015). Il est entraîné par l’Italien Fabio Cannavaro.

Le groupe immobilier a par ailleurs annoncé au printemps la construction en Chine de deux stades de 80’000 places et d’un nouveau stade de 100’000 places à Canton.

A lire aussi...