Elina Svitolina nouvelle égérie de l’investissement pour FlowBank

Communiqué, FlowBank

1 minutes de lecture

«De plus en plus, j’atteins le même niveau de concentration et d’implication dans l’investissement que sur le court de tennis», commente Elina Svitolina.

Atteindre le «Flow», état ultime de concentration, est essentiel tant pour les investisseurs que pour les athlètes qui pratiquent leur sport à haut niveau. Actuelle numéro 5 mondiale du tennis féminin, Elina Svitolina, en course pour le titre de l’Open d’Australie, est l’incarnation parfaite des valeurs de FlowBank: détermination et prise de risque calculée, qualités payantes tant sur le court que dans la vie.

En matière d’investissement et de trading, la réussite exige concentration et volonté de prendre des risques. Les investisseurs confirmés prennent au sérieux leur mission de réaliser des bénéfices et planifient soigneusement leurs stratégies, tout en conservant passion et légèreté au cours du processus.

«Les athlètes ne sont pas différents», commente Elina Svitolina: «En fin de compte, ce que nous voulons c’est gagner. Pour atteindre nos objectifs nous devons élaborer des tactiques judicieuses, faire attention aux moindres détails sans perdre de vue la situation globale, et prendre des risques». Joueuse de tennis professionnelle, Elina sait de quoi elle parle. Fascinée par ce sport depuis l’âge de 5 ans alors qu’elle observait son frère jouer au tennis, elle occupe aujourd’hui, 21 ans plus tard, la 5e place du classement mondial WTA. L’athlète, résidant actuellement sur les rives du lac Léman, n’en est qu’à ses débuts et souhaite aller beaucoup plus loin, tant sur le terrain qu’en dehors.

Au cours de ses entrainements, ses progrès et ses victoires, Elina ressent régulièrement cet état ultime de concentration: «Cela arrive sans qu’on le remarque, lorsqu’on est au meilleur de son jeu». Autrefois, elle atteignait cet état presque exclusivement sur le court de tennis. «De plus en plus, j’atteins le même niveau de concentration et d’implication dans l’investissement», commente-t-elle.

Cherchant constamment à s’améliorer, Elina s’est tournée vers l’expertise de Charles-Henri Sabet, Fondateur et CEO de Flowbank, afin de bénéficier de ses conseils quant à la meilleure façon de surmonter les obstacles de l’investissement: «Il ne faut pas attendre le moment idéal, il faut franchir le pas. Déterminer ses objectifs personnels, limiter les coûts et ne pas abandonner. Il faut travailler dur et avoir une forte volonté de gagner», explique-t-il.

En attendant nous souhaitons le meilleur à Elina pour l’Open d’Australie et croisons les doigts pour que demain, jeudi, elle puisse s’appuyer sur sa performance affichée au premier tour et atteindre le «Flow» au cours de son second match ainsi que pour le reste de la compétition.

A lire aussi...