La Finma adapte les assouplissements accordés aux banques

AWP

1 minutes de lecture

Le régulateur des marchés financiers prolonge les allégements en matière de calcul du ratio d’endettement pour toutes les banques jusqu’au début de 2021.

L’autorité de surveillance des marchés financiers Finma adapte les délais de divers allégements qu’elle a accordés aux instituts financiers dans le cadre de la crise du coronavirus. Elle prolonge les allégements en matière de calcul du ratio d’endettement pour toutes les banques jusqu’au début de 2021, a-t-elle indiqué mardi soir. Initialement, cette mesure devait s’achever début juillet.

Les allégements au niveau de la répartition des risques par les banques ne sont plus largement utilisés et ne seront donc pas prolongés. Les instituts financiers peuvent toutefois demander des exemptions spécifiques au cas par cas. L’assouplissement concernant les risques de marché sera repris dans la future pratique de surveillance.

Dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent, la Finma a accordé des allègements concernant l’ouverture de nouvelles relations d’affaires. Elle prolonge ces allègements dans le cas de situations spécifiques, en particulier pour les clients étrangers, afin de revenir progressivement au processus normal d’ouverture de nouvelles relations d’affaires. Elle précise également le traitement des échéances des prêts octroyés dans le cadre de la facilité de refinancement COVID-19 (CRF) de la BNS concernant le calcul du ratio de financement (NSFR).

A lire aussi...