Suivi de Wirecard par Bordier

Daniel Pellet, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

Wirecard préannonce donc ce matin des revenus au T4 2019 de 835 millions d'euros (+46% a/a), en croissance organique de 39%, soit 9% au-dessus du consensus.

Le spécialiste allemand des paiements électroniques publie ce matin ses résultats préliminaires pour le quatrième trimestre 2019 (NB: les détails seront connus le 8 avril prochain). La croissance organique est impressionnante à +39%, en accélération relativement au T3. Retraité des charges exceptionnelles (juridiques pour l’essentiel), l’Ebitda connaît également une forte hausse. Seul bémol, la marge d’Ebitda qui ressort en-dessous des attentes, impactée surtout par les charges exceptionnelles. Les perspectives 2020 sont réitérées.

Wirecard préannonce donc ce matin des revenus au T4 2019 de 835 millions d'euros (+46% a/a), en croissance organique de 39%, soit 9% au-dessus du consensus. L’Ebitda est en progression de 41% à 232 millions d'euros, mais retraité des charges exceptionnelles de 9 millions d'euros (audit, advisory et services juridiques), l’Ebitda atteint 241 millions d'euros, une hausse de 46% a/a, soit 2.3% au-dessus des attentes. En conséquence de ces charges exceptionnelles (impact négatif de 110bps), la marge d’Ebitda ne progresse que de 20bps à 27,8% au T4 (vs 31% attendu).  Retraitée, la marge atteindrait 28,9%, demeurant inférieure aux attentes.

Sur l’ensemble de l’exercice 2019, les revenus ressortent à 2,8 milliards d'euros, une croissance organique de 38%; l’Ebitda atteint 785 millions d'euros (+40% a/a), avec une marge de 28%. Retraité des charges exceptionnelles liées à l’audit et aux services juridiques, l’Ebitda est en hausse de 42% à 794 millions d'euros, avec une marge de 28,4% (vs consensus à 789 millions d'euros). Sur l’ensemble de l’exercice, le CFO table sur un cash flow solide.

Les perspectives 2020 ont été réitérées, soit un Ebitda entre 1 milliard d'euros et 1,12 milliard. Le consensus est actuellement de 1,064 milliard d'euros. Compte tenu du dynamisme du eCommerce, du momentum positif des marchés émergents et la montée en puissance des partenariats conclus depuis 2 ans (Crédit Agricole, Mizuho, AUTO1, Brightstar, OYO), la croissance organique ne devrait pas ralentir. Les perspectives pour les prochains trimestres demeurent donc très positives. L’expansion des services à forte valeur ajouté, ainsi que le potentiel de croissance des activités en Chine devrait soutenir un momentum qui nous paraît toujours positif.

Pas de nouvelles à propos de l’audit de KPMG qui devrait être publié à la fin du trimestre. Pas de nouvelles, c’est plutôt une bonne nouvelle! Cette publication obligerait Wirecard à divulguer toute conclusion importante aux actionnaires. La publication se fera probablement comme prévu à la fin du mois de mars. A noter que les résultats détaillés du T4 et de FY2019 seront annoncés le 8 avril prochain. Enfin, la récente interview du nouveau chairman au Manager Magazin a donné quelques éléments positifs et encourageants, notamment sur l’amélioration de la compliance, de la gouvernance et de la transparence du groupe.