Robeco publie son rapport Expected Returns 2019-2023

Communiqué, Robecco

2 minutes de lecture

Le département Investment Solutions de Robeco estime que le cycle économique mondial bénéficie d’une phase de maturité particulièrement longue.

Robeco a publié son rapport annuel «Expected Returns 2019-2023» qui donne un aperçu des performances prévisionnelles auxquelles les investisseurs peuvent aspirer au cours des cinq prochaines années. Le département Investment Solutions de Robeco estime que le cycle économique mondial bénéficie d’une phase de maturité particulièrement longue. Mais, alors que les banques centrales réduisent l’assouplissement quantitatif et poursuivent leur resserrement monétaire, cette expansion va ralentir. Les valorisations étant élevées dans les principales classes d’actifs, la transition vers la phase suivante risque fort d’entraîner un décrochage des marchés. Une récession semble inévitable.

Il n’y a aucune raison de paniquer: l’économie mondiale est toujours en bonne forme et la croissance reste solide. Les États-Unis ont encore le vent en poupe et le durcissement monétaire de la Réserve fédérale n’a pas entravé cette dynamique. Parallèlement, la Chine a réussi à modérer une croissance alimentée par la dette devenue insoutenable, et à la ramener à des niveaux plus raisonnables. La zone euro continue de croître et, de leur côté, les marchés émergents devraient surperformer les pays développés.

Les actions sont la classe d’actifs qui enregistrera la meilleure performance sur les cinq prochaines années, les valeurs émergentes affichant un rendement de 4,5% par an et les actions développées, de 4% pour les investisseurs en euros. Le rendement des obligations d’État allemandes s’établira à -1,25% par an, contre -0,25% pour les obligations souveraines des pays développés. Les obligations émergentes en devise locale devraient produire un rendement annuel de 3,75%, contre 1% pour les obligations d’entreprises Investment Grade et 1,5% pour les crédits High Yield.    

Prévisions annuelles de rendements pour la période 2019-2023*    
Actions marchés développés 4,00%
Actions marchés émergents 4,50%
Obligations d’État allemandes -1,25%
Obligations d’État mondiales (pays développés) -0,25%
Dette souveraine émergente (locale) 3,75%
Crédits Investment Grade 1,00%
High Yield 1,50%
Immobilier coté 3,25%
Matières premières 4,00%
Liquidités 0,50%
* Rendements libellés en euros. Les rendements des obligations et des liquidités sont couverts en euros, à l’exception de la dette émergente libellée en devise locale. La valeur de vos investissements peut fluctuer à la hausse comme à la baisse. Les résultats passés ne préjugent pas des résultats futurs. Source : Robeco    

Une récession est probable dans les cinq prochaines années aux États-Unis, ne serait-ce que parce que, selon la maxime de Minsky, «la stabilité engendre l’instabilité». Cette récession pourrait intervenir après les élections présidentielles de novembre 2020. En effet, jusqu’à cette date, les autorités américaines devraient laisser la croissance dépasser son potentiel en adoptant un positionnement procyclique, qui finira par devenir insoutenable en raison de l’intensification des tensions inflationnistes et du creusement de la dette publique. Sur le front commercial, les tensions devraient être maîtrisées car une escalade s’avérerait contre-productive.

Bart Oldenkamp, responsable du département Investment Solutions de Robeco, a déclaré: «Il est clair que le contexte d’investissement pourrait changer de façon radicale dans les cinq prochaines années et que les conditions sont d’ores et déjà relativement difficiles: spreads comprimés, survalorisation généralisée des principales classes d’actifs et faiblesse de la volatilité. Pour les investisseurs à long terme, il est donc logique de commencer à anticiper ces évolutions. Opter pour un portefeuille plus défensif est souvent la solution par défaut, mais dans le contexte économique actuel, le faire trop souvent et trop tôt est risqué. Les investisseurs ne doivent jamais oublier que la patience est notre meilleur atout, car nous sommes convaincus qu’il est toujours possible d’engranger des primes de risque dans les principales classes d’actifs».

Outre les perspectives à cinq ans, le rapport Expected Returns aborde cinq sujets liés au thème de cette année, «La patience, notre meilleur atout»:

  • Valorisations  (Et s’il était temps de se montrer défensif?)
  • Dette (Tous les chemins mènent à Rome, mais rares sont ceux qui mènent à la durabilité de la dette italienne)
  • Actifs surévalués (Le pétrole devra passer par pertes et profits à un moment ou un autre. Mais pas tout de suite!)
  • Allocation d’actifs (Bond. Corporate Bond.)
  • Actions américaines (Les actions américaines, source potentielle d’une diversification salutaire)

Le résumé du rapport est disponible sous forme de fichier PDF.