Les Bourses européennes partagées après de bons indicateurs américains

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,16%.

Les Bourses européennes ont évolué en ordre dispersé mercredi, partagées entre indicateurs solides sur la bonne forme de l’économie américaine et volonté de ne pas s’exposer avant Thanksgiving jeudi, fête lors de laquelle les marchés américains seront fermés.

La croissance de l’économie américaine au troisième trimestre a été révisée en hausse, à 2,1% en rythme annuel, selon une nouvelle estimation du gouvernement.

La consommation, locomotive traditionnelle de la croissance puisqu’elle représente 70% du Produit intérieur brut (PIB) américain, est notamment restée soutenue (+2,9%).

«Les quelques statistiques du jour n’ont pas eu d’impact marqué, même si elles confirment le fait que la récession s’est atténuée, ce qui va dans le sens du discours de la Fed», a nuancé auprès de l’AFP Guilhem Savry, un gérant d’Unigestion.

«Les marchés actions en Europe et aux États-Unis n’ont pas trop bougé aujourd’hui et Thanksgiving explique l’attentisme», poursuit-il. A l’occasion de cette fête, Wall Street sera fermée toute la journée jeudi et une demi-journée vendredi, privant les places européennes de leur boussole américaine.

En attendant, à Wall Street vers 18H30 (17H30 GMT), le Dow Jones Industrial Average était stable à 0,01%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,55% et l’indice élargi S&P 500, de 0,27%.

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,16%.

Du côté des valeurs

- LES CIGARETTIERS ANGLAIS GRIMPENT -

British American Tobacco a pris 3,15% à 3.080,00 pence après avoir indiqué que la croissance annuelle de ses ventes serait dans le haut de ses attentes, malgré les difficultés actuelles du vapotage, notamment aux Etats-Unis. Dans la foulée, son concurrent Imperial Brands a gagné 2,64% à 1.713,40 pence.

- CAPGEMINI EN QUEUE DE CAC 40 -

Capgemini a fermé la marche sur l’indice CAC 40 (-1,91% à 107,90 euros). Le PDG du groupe, Paul Hermelin, a demandé mercredi au fonds spéculatif Elliott de «laisser les marchés décider» si le prix proposé par son groupe pour son OPA amicale sur Altran, fixé à 14 euros par titre, était suffisant ou non.

Elliott, qui avec ses alliés représente environ 10% du capital d’Altran, estime que le géant français de l’informatique propose un prix insuffisant.

- LE BAIJIU PROFITE A PERNOD RICARD -

Pernod Ricard a gagné 0,63% à 167 euros après avoir annoncé engager une «coopération stratégique» avec le géant chinois des spiritueux Wuliangye, un des principaux producteurs de «baijiu», un alcool blanc emblème national en Chine et que le français contribuera à distribuer en Asie.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: -0,05% à 5.926,84 points

Francfort - Dax: +0,38% à 13.287,07 points

Londres - FTSE 100: +0,36% à 7.429,78 points

Milan - FTSE MIB: -0,26% à 23.485,03 points

Madrid - IBEX 35: +0,41% à 9.362,70 points

Lisbonne - PSI 20: +0,27% à 5.188,90 points

Bourse suisse - SMI: +0,21% à 10.529,26 points

Amsterdam - AEX: +0,13% à 598,37 points

Bruxelles - BEL 20: +0,21% à 3.912,38 points