Les Bourses européennes en hausse, aidées par l’optimisme sur le commerce

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx a grimpé de 0,55%.
 

Les Bourses européennes ont monté lundi, dans des marchés revigorés par l’espoir de voir un accord commercial partiel signé rapidement entre Chine et Etats-Unis.

Les investisseurs se sont ainsi félicités de propos du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Robert O’Brien, qui a affirmé qu’il était encore possible qu’un accord commercial de première phase soit conclu entre les deux puissances avant la fin de l’année.

Par ailleurs, l’optimise ambiant était renforcé par des déclarations de Pékin, qui s’est dit prêt ce week-end à durcir les actions contre les firmes chinoises portant atteinte à la propriété intellectuelle.

«Ce qui apparaît comme un geste de bonne volonté» vis-à-vis des Etats-Unis, «c’est une déclaration positive qui va dans le sens d’une détente», a observé Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Seule donnée macroéconomique du jour, le moral des entrepreneurs allemands a légèrement augmenté en novembre, signe d’un regain d’optimisme sur la résilience de l’économie en Allemagne face aux tensions internationales qui mettent à mal son industrie manufacturière.

A Wall Street vers 18H30 (17H30 GMT), le Dow Jones Industrial Average montait de 0,44%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 1,16% et l’indice élargi S&P 500, de 0,59%.
 

Du côté des valeurs

LVMH BRILLE APRES LE RACHAT DE TIFFANY

Le géant français du luxe a avancé de 2,02% à 404,25 euros, après avoir approché ses plus hauts niveaux de cours plus tôt dans la matinée, soutenu par l’officialisation du rachat de Tiffany pour un montant de 16,2 milliards de dollars.

LA FRANCAISE DES JEUX TREBUCHE

L’euphorie ayant entouré sa récente introduction à la Bourse de Paris semblait se dissiper pour la FDJ, qui a chuté de 4,19% à 21,75 euros, tout en demeurant au-dessus de son cours d’introduction, et ce dans le sillage d’un contrat signé pour racheter l’éditeur de logiciels spécialisé dans les solutions de paiement Bimedia.

SIEMENS SOLIDE

Le groupe allemand a été bien orienté (+1,43% à 116,42 euros), après des informations de l’agence Bloomberg selon lesquelles il envisagerait de racheter la part de 8% du capital détenue par l’espagnol Iberdrola dans Siemens Gamesa, dont Siemens possède 59%.

NATIONAL GRID SE PROTEGE

Le gestionnaire du réseau électrique britannique a brillé (+1,32% à 910,40 pence) après avoir confirmé qu’il avait créé des holdings au Luxembourg et à Hong Kong en vue de protéger ses actifs britanniques d’une potentielle nationalisation en cas de victoire travailliste aux élections de décembre.
 

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,54% à 5.924,86 points

Francfort - Dax: +0,63% à 13.246,45 points

Londres - FTSE 100: +0,95% à 7.396,29 points

Milan - FTSE MIB: +0,84% à 23.454,61 points

Madrid - IBEX 35: +0,70% à 9.319,90 points

Lisbonne - PSI 20: +0,02% à 5.181,71 points

Bourse suisse - SMI: +0,96% à 10.468,62 points

Amsterdam - AEX: +0,67% à 596,66 points

Bruxelles - BEL 20: +0,62% à 3.902,93 points