Bourses européennes: clôture positive sur fond de prudence

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine la dernière séance de la semaine sur un progression de 0,13%.

La plupart des Bourses européennes ont terminé en légère hausse vendredi, concluant la semaine sur une note positive mais prudente, dans l’attente d’un dénouement pour le conflit commercial sino-américain.

«Les investisseurs restent prudents à la veille du week-end car ils n’ont pas un discours très transparent sur la guerre commerciale», a commenté auprès de l’AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué chez Mirabaud AM.

«Comme le marché a peu d’éléments sur le sujet, il n’est pas surprenant qu’il reste dans des bornes de fluctuation très étroites», a-t-il ajouté.

Le président chinois a certes affirmé que la Chine désirait parvenir à un accord commercial préliminaire avec les États-Unis mais il a averti qu’elle «répliquerait» en cas de nouvelles sanctions américaines.

De son côté, le président américain Donald Tump a une nouvelle fois vendredi réitéré sa confiance dans le fait que les deux parties parviendraient bientôt à un accord.

A Wall Street vers 18H25 (17H25 GMT), le Dow Jones Industrial Average montait légèrement de 0,28%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 0,05% et l’indice élargi S&P 500, de 0,12%.

L’Eurostoxx a grignoté pour sa part 0,13%.

Du côté des valeurs

LES MINIERES S’EXTIRPENT 

Les valeurs minières, parmi les plus sensibles à l’évolution des tensions commerciales, ont repris des couleurs.

A Paris, ArcelorMittal a terminé en tête du CAC 40 (+6,62% à 15,40 euros) tandis qu’Imerys a pris 2,82% à 37,22 euros, Aperam 2,31% à 27,42 euros et Eramet 0,95% à 42,42 euros. A Londres, BHP a gagné 2,39% à 1.710,20 pence et Rio Tinto 2,14% à 4.184,50 pence.

L’AUTOMOBILE POURSUIT SA ROUTE 

L’automobile, qui avait terminé dans le vert la veille, pourrait nettement profiter d’une détente commerciale. En attendant, à Francfort, BMW (+0,64% à 74,07 euros) a été aidée par Deutsche Bank qui a relevé son objectif de cours à 90 euros et qui recommande d’acheter le titre. De même, Daimler (+1,96% à 52,03 euros), a bénéficié d’une note de RBC classant le titre dans la catégorie «surperformer» avec un cours cible relevé à 62 euros.

EDENRED PEU EN FORME A CAUSE D’UN VIRUS 

Sur la place parisienne, Edenred a reculé (-2,43% à 45,45 euros) après avoir indiqué qu’il avait été victime la veille d’une «infection par des logiciels malveillants», sans donner davantage de précisions sur l’ampleur de l’attaque.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,20% à 5.893,13 points
Francfort - Dax: +0,20% à 13.163,88 points
Londres - FTSE 100: +1,22% à 7.326,81 points
Milan - FTSE MIB: -0,08% à 23.259,80 points
Madrid - IBEX 35: +0,44% à 9.254,70 points
Lisbonne - PSI 20: +0,15% à 5.180,55 points
Bourse suisse - SMI: +0,30% à 10.369,44 points
Amsterdam - AEX: +0,48% à 592,71 points
Bruxelles - BEL 20: +0,13% à 3.878,93 points