La reprise des débats sino-US rassure les Bourses européennes

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine la journée sur une progression de 0,92%.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse jeudi, gardant espoir en une issue positive aux négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, alors que Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois doivent se rencontrer vendredi.

«Tout le monde est dans l’attente» des prochains développements sur le front commercial sino-américain, a commenté auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

«Un dernier tweet de Donald Trump sur le fait qu’il recevrait à la Maison Blanche le vice-Premier ministre chinois, demain, redonne encore de l’espoir» sur ces négociations, a-t-il complété.

Le président américain a annoncé jeudi qu’il rencontrerait vendredi à la Maison Blanche Liu He, actuellement à Washington pour tenter de sortir de l’impasse de la guerre commerciale, mais le président américain a laissé planer le doute sur son «envie» de signer un accord.

La prudence reste toutefois de mise, selon lui, dans la mesure où «nous avons eu énormément de nouvelles contradictoires depuis hier au sujet de ce dossier commercial sur lequel on a soufflé le chaud et le froid».

C’est pourquoi «nous risquons d’avoir des soubresauts dans un sens ou dans un autre jusqu’à demain en fonction de l’actualité qui sortira de ces discussions», a-t-il estimé.

Dans ce contexte, les investisseurs se montraient moins sensibles aux dernières avancées sur le front du Brexit.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et son homologue irlandais Leo Varadkar ont affirmé jeudi entrevoir un «chemin vers un possible accord» sur le Brexit, sans expliquer comment ils comptaient sortir les négociations de l’impasse à moins de trois semaines de la date prévue du divorce.

A Wall Street vers 18H00 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,64%, à 26.513,30 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,57%, à 7.948,56 points, et l’indice élargi S&P 500 de 0,71%, à 2.940,18 points.

L’Eurostoxx a, pour sa part, gagné 0,92%.

Du côté des valeurs

LVMH BONDIT

Le numéro un mondial du luxe a profité à plein (+5,56% à 376,85 euros) d’une croissance toujours au beau fixe, puisqu’il a engrangé 13,3 milliards d’euros de ventes au troisième trimestre, «malgré un contexte difficile à Hong Kong». Dans son sillage, Kering a également progressé (+4,20% à 462,60 euros).

DEUTSCHE BANK 

Le groupe allemand a terminé en hausse de 2,70% à 6,46 euros). Le régulateur bancaire américain a abandonné sa proposition de soumettre les succursales locales de banques étrangères à de nouvelles règles strictes en matière de liquidité, un geste qui devrait profiter en particulier à Deutsche Bank, fortement implantée sur ce marché, a écrit jeudi le Financial Times.

LE SECTEUR MINIER ET SIDERURGIQUE PROGRESSE

Ce secteur a été porté par les espoirs sur les négociations commerciales sino-américaine. A Londres, Antofagasta a pris 4,47% à 864,00 pence et BHP 1,96% à 1.696,60 pence. A Paris, ArcelorMittal a bondi de 6,20% à 12,71 euros et Eramet de 3,22% à 45,85 euros.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +1,27% à 5.569,05 points
Francfort - Dax: +0,58% à 12.164,20 points
Londres - FTSE 100: +0,28% à 7.186,36 points
Milan - FTSE MIB: +1,03% à 21.756,30 points
Madrid - IBEX 35: +1,25% à 9.104,40 points
Lisbonne - PSI 20: +0,48% à 4.944,46 points
Bourse suisse - SMI : +0,74% à 9.903,02 points
Amsterdam - AEX: +0,46% à 568,37 points
Bruxelles - BEL 20: +1,39% à 3.657,77 points