Les Bourses européennes terminent en forme une semaine difficile

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx clôture la séance de vendredi sur une avancée de 0,86%.

Les Bourses européennes ont clôturé dans le vert vendredi, à l’issue d’une semaine compliquée, en raison d’un regain de craintes autour de la croissance mondiale.

Le marché a essayé «de prendre le positif dans le rapport sur l’emploi» diffusé ce vendredi, qui a «été jugé globalement rassurant par les investisseurs», a commenté auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

«Cela suffit à redonner un petit peu le moral aux investisseurs qui essayent de récupérer une partie des pertes qui ont été engrangées dans la semaine», a-t-il ajouté.

«Les créations d’emplois sont à peu près conformes à ce qui était attendu», qu’il s’agisse de la révision à la hausse pour le mois d’août ou des 136.000 créations de septembre, tandis que «la diminution du taux de chômage à 3,5%, le plus bas niveau depuis décembre 1969, a été plutôt positive», a détaillé M. Tuéni.

«La mauvaise nouvelle est plutôt au niveau des salaires qui ont stagné sur la période», selon lui.

Parmi les autres indicateurs, la croissance de l’activité dans les services aux États-Unis a faibli en septembre plus fortement que prévu pour s’établir à son plus faible niveau en trois ans tandis que l’activité manufacturière est tombée à son plus bas niveau depuis dix ans, selon les indices ISM.

«Une combinaison d’un indicateur un peu moins mauvais qu’anticipé et potentiellement une Fed qui sera plus accommodante que prévu, cela peut permettre au marché de rebondir», d’autant plus en cas de bonne nouvelle sur le front commercial sino-américain, a aussi dit M. Tuéni.

Le président de la Fed Jerome Powell devait d’ailleurs s’exprimer dans la soirée à l’occasion d’une conférence et «pourrait donner quelques raisons d’espérer au marché et avoir notamment une communication un petit peu plus agressive en termes de politique monétaire», a jugé le spécialiste.

A Wall Street vers 17H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,85% à 26.423,20 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, progressait de 0,94% à 7.946,39 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,89% à 2.936,56 points.

L’Eurostoxx a pour sa part gagné 0,86%.

Du côté des valeurs

LUFTHANSA TOUJOURS EN BAISSE 

La compagnie aérienne allemande, particulièrement sensible à l’état de l’économie internationale, a poursuivi sa baisse (-3,20% à 13,94 euros), avec près de 30% de moins depuis le début de l’année et la plus faible capitalisation boursière de l’indice (6,8 milliards d’euros).

STMICROELECTRONICS EN TETE DU CAC 40 

Le groupe a terminé premier du classement de l’indice parisien (+3,14% à 17,88 euros). Des informations de presse évoquent une demande d’Apple en direction de ses fournisseurs pour augmenter la production de son dernier iPhone, selon Bloomberg.

LES PETROLIERES SOUTENUES PAR LE PETROLE 

Le baril de WTI a gagné 0,50%, à 52,71 dollars et celui de Brent 0,66%, à 58,10 dollars à Londres. Royal Dutch Shell a pris 1,12% à 2.309,50 pence et BP 2,06% à 494,90 pence.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,91% à 5.488,32 points
Francfort - Dax: +0,73% à 12.012,80 points
Londres - FTSE 100: +1,10% à 7.155,38 points
Milan - FTSE MIB: +0,75% à 21.470,40 points
Madrid - IBEX 35: +0,67% à 8.961,80 points
Lisbonne - PSI 20: +0,86% à 4.907,87 points
Bourse suisse - SMI : +0,69% à 9.827,72 points
Amsterdam - AEX: +1,09% à 564,59 points
Bruxelles - BEL 20: +1,00% à 3.610,64 points