La chronique des marchés de Vontobel au 26 novembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

3 minutes de lecture

Nasdaq +1,32%, SPX +0,75%, Dow +0,68%, Russell +2,07%, SOX +2,43%, Eurostoxx +0,55%, SMI +0,96%.

Wall Street trace sa route et atteint de nouveaux records après des engagements de la Chine à durcir sa législation sur la propriété intellectuelle, une des exigences majeures des Etats-Unis. Cette avancée laisse penser qu’un accord commercial de «Phase 1» serait désormais très proche entre Washington et Pékin. Une bonne nouvelle (pour les marchés d’actions) ne venant jamais seule, une vague de grandes opérations de fusion-acquisition (M&A) pour un total de 86 milliards de dollars passe sur les Etats-Unis ce seul lundi. Lorsque l’activité de M&A retrouve de la vigueur, les intervenants du marché des actions prennent bien souvent confiance car cela indique que des chefs d’entreprises sont en forme et dans une optique d’expansion. Cerise sur le gâteau, le patron de la Fed, Jerome Powell, s’exprime hier et fait montre d’un optimisme certain. Il envoie un message fort aux investisseurs en évoquant le super cycle économique en cours aux Etats-Unis.  «A ce stade de cette longue expansion, je vois le verre plus qu’à moitié plein», indique-t-il, en ajoutant «avec les bonnes politiques, nous pouvons le remplir davantage».

Bref…hier il ne pouvait rien arriver de dommageable au marché.

Alors que l’accord partiel de phase 1 n’est pas encore signé, certains voient déjà plus loin, évoquant un accord plus détaillé entre les deux pays. Le journal chinois Global Times estime que l’accord de Phase 1 est «très proche» et ajoute que la Chine se serait même engagée à poursuivre les discussions lors d’une prochaine phase de pourparlers - phase 2 ou même 3. De son côté, l’agence ‘Reuters’ évoque elle aussi la «Phase 2», mais estime que les négociations n’auraient pas lieu avant l’élection présidentielle américaine de 2020. Il s’agit notamment de savoir si Donald Trump restera à la tête du pays. La priorité du président américain serait avant tout la conclusion de la «phase 1», afin qu’il puisse revendiquer cette victoire durant sa campagne. A noter que cette semaine sera écourtée par Thanksgiving, jeudi, un jour férié pour les marchés financiers américains. En outre, Wall Street n’ouvrira vendredi que pour une demi-séance, jusqu’à 13h locales (19h à Genève).

Pour en revenir au marché, les indices S&P500 (SPX), Dow Jones et Nasdaq100 (NDX) postent tous trois de nouveaux records historiques à la cloche. Les indices clôturent au plus haut du jour et on assiste à des couvertures de shorts (positions vendues à découvert) massives. Les bears (baissiers) souffrent énormément depuis quelques temps. Les volumes d’échanges sont tout à fait décents pour une semaine qui sera courte. La volatilité recule encore et envoie l’indice VIX à son plus bas niveau de l’année soit 11,88. Notez la superbe performance de l’indice des semi-conducteurs (SOX) qui profite en plein de l’annonce de la Chine sur la propriété intellectuelle. Le secteur de la tech surperforme les utilitaires et les indices VIX et SPX sont désormais à un mouvement de l’état «d’exhaustion». Le dollar et les taux restent calmes, la paire euro/dollar à 1,1015 et le rendement de l’emprunt US à 10 ans à 1,76%. Le pétrole et l’or ne sont guère plus mobiles, qui traitent à 57,93 dollars par baril de WTI Light Crude respectivement 1455 dollars par once.

Les résultats de Hewlett Packard Enterprise déçoivent, le titre chute post-séance. Tamedia devient TX Group. Givaudan va racheter les activités cosmétiques de l’italien Indena. Tiffany (+6,2%) est racheté par LVMH (+2%) pour 16,2 milliards de dollars en numéraire. LVMH va verser 135 dollars par action pour s’offrir un groupe fondé en 1837, qui dispose de plus de 300 magasins à travers le monde. Finalisation vers la mi-2020. Charles Schwabb (+2,3%) vient d’officialiser le rachat de son concurrent TD Ameritrade (+7,5%) dans le cadre d’une transaction entièrement en titres de 26 milliards de dollars. Les actionnaires de TD Ameritrade recevront 1,0837 action Charles Schwab pour chaque titre détenu, ce qui représente une prime de 17% sur le cours moyen de la cible des 30 jours précédents l’annonce. Le ‘deal’ devrait être bouclé au second semestre 2020. L’opération va donner naissance à un colosse du courtage en ligne disposant de plus de 24 millions de comptes avec des actifs clients d’environ 5000 milliards de dollars! eBAY (+2%) serait sur le point de céder son entreprise de billetterie StubHub au groupe suisse Viagogo Entertainment. La transaction atteindrait près de 4 milliards de dollars. eBAY avait racheté StubHub en 2007 pour 310 millions de dollars. StubHub, l’une des plateformes les plus populaires pour l’achat et la vente de billets de concerts, de sports et d’autres événements, a représenté environ 14% des revenus de la firme californienne au Q3. Après la clôture de Wall Street hier, Palo Alto Networks publie ses résultats et réduit ses estimations pour l’année, le titre chute de 8%.

Les principales annonces auront lieu aux États-Unis cet après-midi, avec la balance commerciale et les stocks des entreprises (14h30), puis les prix immobiliers (15h00), avant l’indice de confiance des consommateurs du Conference Board, les chiffres de l’immobilier ancien et l’indice manufacturier de la Fed de Richmond (16h00). Ce matin, l’inflation japonaise est ressortie légèrement en deçà des attentes.

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent globalement dans le vert avec Tokyo qui progresse de 0,35% à la cloche, le dollar/yen traite à 108,91. Shanghai est à l’équilibre et Hong Kong recule de 0,29%. Alibaba HK (9988 HK) fait des débuts tonitruants et grimpe légèrement au-dessus du prix de son célèbre ADR (American Deposit Receipt BABA US). En Europe les indices démarrent la journée autour de l’équilibre, tout comme le future SPX.

Zalando progresse de 2%, cela sent le Black Friday à plein nez…