La chronique des marchés de Vontobel au 22 novembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq -0,24%, SPX -0,16%, Dow -0,20%, Russell -0,48%, SOX -1,13%, Eurostoxx -0,11%, SMI -0,46%.

Wall Street recule pour la deuxième séance consécutive, les investisseurs s'inquiétant d'un possible report au début de l'année prochaine de la signature de l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine. Les négociations, qui butent déjà sur la question du retrait des taxes d'importation infligées depuis 18 mois, sont empoisonnées par le vote par le Congrès américain d'une motion menaçant de suspendre le statut économique particulier accordé par Washington à Hong Kong. Petite déception sur le marché de l'emploi, où les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 16 novembre sont ressorties plus nombreuses que prévu. Les reventes de logements existants ont été un peu moins nombreuses qu’attendu en octobre. Dans ce contexte pauvre en nouvelles, les volumes d’échanges fondent et les indices bougent peu. La volatilité remonte quelque peu, l’indice VIX en progression de 2,5% à 13,13. Le dollar reste stable, la paire euro/dollar à 1,1072, le pétrole remonte à 58,18 dollars par baril de WTI Light Crude et l’or recule à 1466 dollars l’once. Au chapitre des secteurs, les semi-conducteurs surperforment, portés par KLA corp et Applied Materials qui décollent de 7% respectivement de 5% suite à une note d’analyste. Les titres de l’immobilier peinent un peu à cause de la remontée du rendement de l’emprunt US à 10 ans, à 1,77% ce matin.

Xerox pourrait passer en mode hostile sur HP Inc après le rejet de sa proposition de mariage, si aucun dialogue n'est instauré d'ici lundi soir prochain. Le marché bruisse toujours des discussions de rachat de TD Ameritrade par Charles Schwab. Exxon Mobil prévoirait de se séparer de 25 milliards de dollars d'actifs en Europe, en Afrique et en Asie, dans le cadre de son projet. Tesla a dévoilé hier son premier modèle de camionnette électrique, dont la production devrait démarrer fin 2021, pour concurrencer les grands classiques des constructeurs américains. Unilever, Colgate, Henkel et plusieurs fonds d'investissement comme Advent et Cinven s'intéresseraient aux actifs mis en vente par Coty. Les utilisateurs de Twitter pourront désormais masquer certaines réponses indésirables à leurs propres tweets. WeWork va supprimer 17% de ses effectifs dans le monde, soit 2400 emplois. Excellents débuts boursiers pour la Française des jeux qui clôture à 22,7 euros après avoir été pricée à 19,90 euros.

C'est le retour aujourd'hui des indicateurs PMI manufacturiers, qui prennent le pouls des directeurs d'achats des principales économies. Celui du Japon est toujours en zone de contraction. Suivront ceux de la France (9h15), de l'Allemagne (9h30), de la zone euro (10h00), du Royaume-Uni (10h30) et des Etats-Unis (13h45). Le PIB allemand (8h00), un discours de Christine Lagarde, la nouvelle patronne de la BCE et les ventes de détail américaines (14h60) seront aussi de la partie. L'agenda s'achèvera sur l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan dans sa version finale (16h00).

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent en ordre dispersé avec Tokyo qui progresse de 0,32% à la cloche, le dollar/yen est à 108,60. Shanghai recule de 0,66% et Hong Kong grappille 0,23%. A Séoul, l’indice Kospi avance de 0,26%. Le future européen traite pile à l’équilibre alors que son alter ego du SPX progresse de 3 points.

Le premier discours public de Christine Lagarde en tant que patronne de la BCE a lieu aujourd'hui dans le cadre d'une conférence bancaire. Les taux à long terme plus bas de la BCE ont touché les marges des banques et ses propos seront scrutés à la loupe pour tout signe de changement.