La chronique des marchés de Vontobel au 25 novembre

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq +0,16%, SPX +0,22%, Dow +0,39%, Russell +0,31%, SOX flat, Eurostoxx +0,21%, SMI +0,30%.

Wall Street reste sereine vendredi, encouragée par les bonnes statistiques économiques du jour et l’espoir tenace d’un accord entre Pékin et Washington dans le cadre de la guerre commerciale qui les oppose. Sur le plan macro-économique, les indices d'activité «flash» PMI se sont améliorés en novembre aux Etats-Unis, de même que le sentiment des consommateurs mesuré par l'Université du Michigan. Les investisseurs réagissent par ailleurs à des déclarations favorables à un accord commercial de la part du président chinois Xi Jinping et de son homologue américain Donald Trump, ce dernier estimant même qu'un accord serait «très proche». Pourtant, l'administration américaine prend vendredi une décision pénalisant le groupe chinois Huawei et ZTE, un sujet sensible pour Pékin. Les dernières déclarations donnent le sentiment que l'accord commercial de «Phase 1» sera bien conclu assez rapidement, même si les négociations butent encore sur certains sujets importants, comme la question du retrait des barrière douanières élevées depuis 18 mois par les deux leaders de l'économie mondiale.

Pour en revenir au marché, l’indice S&P500 (SPX) recule de 0,33% sur la semaine, sa première baisse hebdomadaire après six semaines consécutives de hausse. Les statistiques économiques du jour permettent au dollar de repartir à la hausse, la paire euro/dollar à 1,1026 et incitent les intervenants à vendre les obligations gouvernementales, le rendement de l’emprunt US à 10 ans remontant à 1,78%. Le sentiment général se détendant, la volatilité fait de même et l’indice VIX recule de 3,44% à 12,34, un niveau historiquement très bas. À noter que le VIX est entré en territoire de «sell exhaustion» selon l’analyse technique de Tom Demark. Au chapitre des secteurs, les financières et les titres de la vente au détail surperforment alors que l’énergie reste en retrait. À ce propos, le pétrole se maintient légèrement en-dessous des 60 dollars le baril, le WTI Light Crude à 58 dollars ce matin. L’or est délaissé, les investisseurs n’ont pas peur, l’once glisse à 1458 dollars. Tesla abandonne 6% et appuie sur l’indice NYFANG. L’investisseur David Einhorn questionne la recevabilité des comptes et le côté prometteur du nouveau pick-up blindé d’Elon Musk est totalement éclipsé par le fiasco de la démonstration faite par le patron de Tesla lui-même, qui casse la vitre blindée…

Cette semaine sera écourtée par l’avènement de Thanksgiving, ce jeudi, de nombreux traders faisant le pont à cette occasion. Le flux de statistiques économiques sera léger, nous suivrons quelques résultats de sociétés résiduels (Lululemon (LULU), Dollar Tree (DLTR), Hormel Food (HRL), Best Buy (BBY), Burlington (BURL), PVH Corp (PVH), Dick's Sporting G (DKS), Vmware (VMW), Analog Devices (ADI), Dell Technologies (DELL), Autodesk (ADSK), HP Inc (HPQ), Palo Alto Netw (PANW), Hewlett Packard E (HPE), Deere & Co (DE), Agilent (A), Jacobs Eng (JEC) and Dycom Industries (DY)) et le patron de la Fed, Jerome Powell, s’exprimera en public pour la première fois depuis sa rencontre avec Donald Trump.

Novartis devrait racheter l'entreprise américain The Medicines Company, spécialiste du diabète, pour un montant pouvant aller jusqu'à 9,7 milliards de dollars selon le Wall Street Journal, soit 85 dollars par action. Tesla aurait engrangé environ 150'000 précommandes pour son futur pick-up électrique, selon Elon Musk. À l'approche du «Black Friday», plusieurs associations environnementales attaquent les très lourds impacts environnementaux d'Amazon.com. Ce dernier a attaqué en justice les Etats-Unis pour avoir confié à Microsoft le contrat cloud du Pentagone. HP Inc a réitéré son opposition à l'offre de rachat de Xerox, qui pourrait passer en mode hostile. L'autorité américaine de l'aviation (FAA) a peu apprécié l'annonce de la reprise des livraisons du Boeing 737 MAX d'ici à la fin de l'année, en rappelant à ses personnels que sa priorité absolue «est la sécurité, pas le calendrier de Boeing». LVMH rachète Tiffany pour plus de 16 milliards de dollars.

Un seul temps fort aujourd'hui, l'indice Ifo de confiance des milieux d'affaires allemands, publié à 10h00 et attendu en légère amélioration.

Cette nuit et ce matin en Asie, les indices traitent majoritairement dans le vert avec Tokyo qui progresse de 0,78% à la cloche, le dollar/yen traite à 108,82. Hong Kong avance de 1,55% après les élections locales du weekend qui ont vu les électeurs se déplacer en masse et les candidats anti gouvernement rafler 396 sièges sur 452. Alibaba commence à traiter demain, notez que la firme dispose de 43 milliards de dollars de cash, seule Apple en a plus. Programme de rachat d’actions propres en vue? Shanghai monte de 0,72% et l’indice sud-coréen Kospi avance de 1%. En Europe, les futures indiquent une ouverture en hausse d’environ 0,7% alors que le future SPX progresse de 8 points. C’est donc avec un moral au beau fixe que les marchés débutent la semaine, probablement aussi alléchés à l’odeur du Black Friday et du Cyber Monday qui approchent, vendredi et lundi.