La chronique des marchés de Vontobel au 12 juillet

Jean Frédéric Nussbaumer, Vontobel

2 minutes de lecture

Nasdaq -0,08%, SPX +0,23%, Dow +0,85%, Russell -0,46%, SOX +0,32%, Eurostoxx -0,14%, SMI -0,58%.

Wall-Street ressort les t-shirts avec cette fois-ci «27’000» imprimé dessus. Le vénérable Dow Jones franchit en effet ce niveau en séance pour clôturer au-dessus, un record historique est-il besoin de le préciser. La performance du jour du Dow est nettement meilleure que celle du S&P500 (SPX) et du Nasdaq. Cela est dû à un seul titre, Unitedhealth (UNH +5,54%) qui constitue la deuxième plus importante pondération de l’indice. Le titre bondit hier après que l’on a appris que la Maison Blanche a renoncé à vouloir mettre fin aux rabais accordés aux intermédiaires négociant les prix des médicaments pour le compte des assureurs maladie. Tout le secteur en profite (CI +9,2%, ANTM +5,6%, CVS +4,7% and HUM +4,6%). Le SPX établit également un nouveau plus haut de tous les temps à la cloche mais ne parvient pas à se hisser au niveau des 3'000 points. Il termine sa journée si près pourtant, à 2999,91 points, cela ne s’invente pas. Les transports bénéficient du relèvement par Delta de ses objectifs de profits (DAL +1,14%) et les banques profitent de la remontée des taux obligataires, le rendement de l’emprunt US à 10 ans revenant à 2,13%, contre 2,04% hier matin. Le marché obligataire écoute les discours de deux membres votants de la Fed qui pensent que l’économie américaine n’est pas si faible que cela. La volatilité recule légèrement, le VIX à 12,93, l’or également, l’once à 1407 dollars et le pétrole reste au-dessus des 60 dollars par baril, le WTI à 60,61 dollars ce matin. La paire eur/usd est stable à 1,1270.

En Europe en revanche, les indices clôturent en recul, à cause des tensions commerciales après un énième tweet de Donald Trump qui indique être déçu que la Chine ne respecte pas ses engagements d’achats de produits agricoles américains.

Les marchés d’actions semblent donc fort bien se porter. Cette nuit et ce matin en Asie, la plupart des indices traitent dans le vert avec Tokyo qui grappille 0,15% à la cloche et Shanghai qui progresse de 0,7%. Le future Eurostoxx traite en hausse de 13 points alors que son alter ego du SPX en gagne 7. Aujourd’hui sera une journée calme en termes de flux de données, les deux principaux indicateurs du jour sont la production industrielle européenne (11h00) et les prix à la production américains (14h30). Et dès la semaine prochaine les résultats de société au deuxième trimestre vont commencer à tomber, c’est très important pour le marché.

Colgate-Palmolive s'offre l'activité de soins pour la peau du français Laboratoires Filorga Cosmétiques pour 1,5 milliard d'euros. Fiat Chrysler va investir 700 millions d'euros dans une version électrique de sa Fiat 500. Axel Springer accepte d'être racheté par KKR à 63 euros l'action. Le patron du programme B737MAX chez Boeing passe la main. Volkswagen va investir 2,6 milliards de dollars dans Argo, la société spécialisée dans le véhicule autonome déjà soutenu par Ford, sur la base d'une valorisation de 7 milliards de dollars. Atlantia a confirmé réfléchir à une prise de participation dans Alitalia, après les rumeurs propagées par Il Sole 24 Ore. Deutsche Bank n'envisage pas de fusion ou de grande acquisition au cours des trois prochaines années, a déclaré son président Christian Sewing, au Handelsblatt. Novartis abandonne le développement de CNP250 dans la maladie d'Alzheimer.