Bourses européennes optimistes sur le dossier commercial

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,64%.

Les Bourses européennes ont globalement fini en hausse mercredi, portées par l’espoir d’un report des taxes douanières américaines sur le secteur automobile.

Donald Trump envisage de repousser de six mois l’imposition des taxes douanières supplémentaires dans le secteur automobile, ont indiqué mercredi à l’AFP deux sources industrielles.

Le report devrait être de 180 jours, ont indiqué les deux sources, une ajoutant qu’au départ le président américain planchait sur 30 jours. La décision officielle de Donald Trump doit intervenir d’ici à samedi, conformément à la législation.

Cette annonce a engendré une «remontée inattendue sur des marchés, plongés dans le rouge par des tensions commerciales sino-américaines qui semblaient s’accentuer», a résumé auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion.

Mais «le marché reste nerveux» dans un contexte commercial toujours difficile auquel s’ajoute des tensions internationales notamment avec l’Iran, a complété l’expert.

A New York, vers 17H10 GMT, le Dow Jones Industrial Average avançait de 0,51%, à 25.661,47 points, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, de 1,13%, à 7.485,24 points et l’indice élargi S&P 500 de 0,57%, à 2.850,67 points.

L’Eurostoxx 50 a gagné 0,64%.

La Bourse de Paris a fini dans le vert (+0,62% à 5.374,26 points). Sur le terrain des valeurs, le secteur automobile a rebondi. Peugeot a gagné 1,61% à 21,41 euros, Valeo 1,76% à 28,38 euros et Michelin 2,88% à 112,40 euros. Eutelsat a chuté de 6,33% à 15,32 euros, pénalisé par la révision à la baisse de ses objectifs mardi pour son exercice en cours (clos fin juin). JCDecaux a perdu 2,93% à 27,18 euros, sans profiter d’un chiffre d’affaires de 840 millions d’euros au premier trimestre 2019, en hausse de 13% sur un an. Crédit Agricole SA s’est replié de 2,60% à 11,07 euros après que l’entité cotée du groupe bancaire mutualiste a annoncé avoir réalisé un bénéfice en recul de 10,9%, à 763 millions d’euros, au premier trimestre.

À Francfort, le Dax a pris 0,90% à 12.099,57 points. Le secteur automobile a logiquement formé le trio de tête en clôture du Dax, Volkswagen avançant de 3,44% à 149,12 euros, suivi par BMW (+3,12% à 70,00 euros) et Daimler (+2,94% à 54,30 euros). RWE a terminé en hausse de 2,60% à 23,32 euros. L’énergéticien allemand a vu ses bénéfices croître au premier trimestre et a confirmé ses objectifs annuels. A l’inverse, son concurrent EON -avec qui RWE est en plein échange d’actifs- a baissé de 1,42% à 9,08 euros, après une note négative de Goldman Sachs.

La Bourse de Londres a clôturé en hausse de 0,76% à 7.296,95 points. La principale hausse de la journée a été, et de loin, le détaillant de voitures Auto Trader (+3,83% à 591,40 pence). Le secteur industriel a été bien orienté dans l’ensemble, à l’image du conglomérat Melrose Industries (+2,13% à 182 pence) et du motoriste d’avions Rolls-Royce (+0,93% à 916 pence).

La Bourse de Milan a terminé en petit recul, l’indice FTSE Mib perdant 0,14% à 20.863 points. La meilleure performance a été enregistrée par Salvatore Ferragamo, qui a bondi de 9,85% à 21,25 euros, en raison de résultats montrant un début de redressement. En revanche, de nombreuses banques étaient à la peine, comme Ubi Banca (-2,83% à 2,506 euros), Mediobanca (-2,82% à 8,7 euros) et Bper Banca (-1,75% à 3,866 euros).

La Bourse de Madrid a poursuivi son rebond, gagnant 0,54% à 9.177,10 points. Le secteur bancaire termine en petite hausse à l’image de Banco Santander (+0,07% à 4,10 euros) ou BBVA (+0,16% à 5,09 euros). L’opérateur télécoms Cellnex a le plus progressé (+1,9% à 28,9 euros) et le groupe d’ingéniérie pétrolière Tecnicas Reunidas le plus baissé (-1,82% à 7,15 euros).

La Bourse de Zurich a également poursuivi sa remontée, avec une hausse de 0,82% de l’indice SMI des valeurs vedettes qui a atteint les 9.480,76 points. Deux valeurs seulement ont fini dans le rouge: Adecco, numéro un mondial du travail temporaire (-0,57% à 56,28 CHF) et l’horloger Swatch (-0,25% à 277,20 CHF). Dans le camp des gagnants, c’est le cimentier franco-suisse LafargeHolcim qui comme la veille s’est classé tout en haut du tableau avec un bond de 2,73% à 53,34 CHF. Le géant des matériaux de construction a publié des ventes en hausse de 2,2% pour le premier trimestre et a confirmé ses objectifs pour 2019.

L’indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a gagné 0,44% à 5.131,37 points. Sonae a pris 1,96% à 0,96 euro tandis que le groupe CTT a reculé de 1,96% à 2,20 euros.

L’indice AEX des principales valeurs de la Bourse d’Amsterdam a clôturé en hausse de 0,44% à 553,08 points. A la hausse, le fabricant de systèmes de lithographie pour l’industrie des microprocesseurs ASML a pris 1,67% à 179,24 euros. A la baisse, la banque ING Groep a perdu 2,21% à 10,09 euros.

La Bourse de Bruxelles a a fini stable (-0,04%), l’indice Bel-20 des valeurs vedettes s’affichant en clôture à 3.493,82 points. Parmi les 20 valeurs du Bel-20, Argenx a affiché la meilleure performance (+3,27% à 110,60 euros), tandis qu’Umicore a lâché 2,23% à 29,77 euros.