Les Bourses européennes reprennent des forces

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,47%.

Les Bourses européennes ont repris des forces mercredi en fin de séance, portées par un regain d’espoir quant à la signature d’un accord commercial sino-américain après de nouveaux propos de Donald Trump, même si ce dernier reste très ferme.

«Le marché a été assez nerveux toute la journée et assez volatil. Cela traduit l’indécision des investisseurs et leurs difficultés à épouser un scénario crédible en ce qui concerne les négociations commerciales sino-américaines», a souligné auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant bleu Gestion.

Les marchés, qui avaient misé sur un accord, ont été désarçonnés dimanche par les déclarations du président américain annonçant une hausse des droits de douane sur 200 milliards d’importations chinoises.

Mercredi, Donald Trump a toutefois affirmé que les responsables chinois attendus jeudi et vendredi à Washington pour une nouvelle session de discussions, faisaient le déplacement afin de parvenir à un accord commercial.

«Les investisseurs réajustent leurs positions pour inclure la possibilité que le problème n’est pas près d’être résolu», a avancé Sam Stovall du cabinet CFRA.

A la Bourse de New York, les indices avançaient légèrement à la mi-séance, après avoir évolué en dents de scie au gré des gros titres de presse sur les soubresauts des négociations entre Washington et Pékin.

Vers 16H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,11% à 25.992,46 points, le Nasdaq avançait de 0,06% à 7.968,63 points et le S&P 500 progressait de 0,09% à 2.886,65 points.

L’Eurostoxx 50 a progressé de 0,47%.

A Paris, le CAC 40 a redressé la tête (+0,40%) après une ouverture en léger retrait, et alors qu’il avait clôturé la veille en net recul de 1,60%. Coté valeurs, Air France-KLM a décroché de 2,77% à 8,97 euros après l’annonce de sources syndicales selon laquelle le plan de départs volontaires qui sera présenté le 13 mai par la direction visera 465 suppressions de postes parmi son personnel au sol en France.

A Francfort, le Dax a clôturé en hausse de 0,72%, notamment porté par le résultat trimestriel et l’annonce d’une restructuration de l’industriel Siemens (+4,57%). Le prestataire de paiements Wirecard a terminé sur une progression de 4,87% après avoir revu à la hausse sa prévision de résultat opérationnel suite à des résultats favorables de janvier à mars. En revanche, le géant allemand de la réassurance Munich Re a baissé de 1,00% après l’annonce d’un résultat net en repli de près d’un quart au premier trimestre, lesté par les catastrophes naturelles.

A Londres, la Bourse a terminé proche de l’équilibre, à +0,15%, le marché prenant peu de risques après avoir été chahuté la veille par les tensions commerciales au prix d’un fort recul à la clôture. Les valeurs britanniques très exposées à l’activité en Chine ont reculé, à l’image de la banque HSBC (-0,48%) et de son homologue Standard Chartered (-0,66%). A l’inverse, les compagnies pétrolières ont rebondi à la faveur d’une meilleure tenue des cours du brut, BP prenant 0,96% et Royal Dutch Shell (action «B») 1,75%.

A Zurich, après avoir longtemps hésité sur la direction à prendre, la Bourse suisse a fini par choisir le vert. Le SMI, qui avait évolué une grande partie de la séance sous la barre des 9600 points, est parvenu à remonter assez nettement au-dessus de ce niveau. Le SMI a fini sur un gain de 0,47% à 9621,96 points, avec un plus haut à 9628,66 et un plus bas à 9536,24. Le SLI a gagné 0,48% à 1497,85 points et le SPI 0,45% à 11'647,00 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 23 ont progressé, cinq ont reculé et Givaudan et Roche ont fini stables.

Sur les autres marchés en Europe, Milan a terminé à l’équilibre (-0,07%), Ubi Banca réalisant la meilleure performance (+4,84%) de la journée devant Ferrari (+2,64%) toujours sous l’effet de ses bons résultats annoncés mardi.

Madrid a clôturé quasiment stable (-0,09%), toutes les banques étant dans le vert.

A Lisbonne, le PSI 20 a terminé en recul de 0,63%, tout comme Bruxelles, en baisse de 0,59%.

A Amsterdam, l’indice AEX des principales valeurs a clôturé en hausse de 0,37%.