Bonds Europe: tension sur un marché qui modère ses attentes au sujet de la BCE

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne a reculé à -0,590% contre -0,642% vendredi.

Le marché de la dette s’est tendu lundi, les investisseurs se montrant plus modérés dans leurs espoirs concernant la Banque centrale européenne, limitant du même coup leurs achats d’obligations souveraines.

«Il y a eu un changement ces derniers jours au sujet de la BCE qui se réunit jeudi. Il y avait beaucoup d’attentes qui ont été un peu revues à la baisse même si le marché espère toujours un programme de soutien», a résumé auprès de l’AFP Geoffroy Lenoir, responsable des taux souverains en euros pour Aviva Investors.

«Le marché anticipe non seulement une baisse des taux directeurs, un système pour aider les banques qui en ont le plus besoin sans pénaliser les autres (tiering) et un programme de rachat d’actifs», a-t-il développé.

«Mais c’est sur ce dernier point qu’il y a le plus d’incertitudes, a-t-il poursuivi. Il y a dix jours encore les investisseurs tablaient sur 30 à 40 milliards de rachats d’actifs pendant 9 à 12 mois, or depuis, plusieurs commentaires de banquiers centraux» ont fait naître des interrogations sur la nécessité d’un plan important tout de suite.

La reprise des rachats de dette est «une question à discuter», mais pas nécessairement dans l’immédiat, a ainsi estimé la semaine passée le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau.

Après «la formation d’une nouvelle coalition en Italie avec le parti démocrate pro-européen, le risque politique a en outre reflué», a noté M. Lenoir.

«La perspective d’un Brexit dur s’est également éloignée et toujours en toile de fond la situation commerciale sino-américaine» est moins agitée, «l’environnement général est donc un peu moins (dominé par) l’aversion au risque», ce qui joue aussi en faveur d’une remontée des taux d’emprunt, selon l’expert.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a reculé à -0,590% contre -0,642% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi la même trajectoire, finissant à -0,286% contre -0,348%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,213% contre 0,166% et celui de l’Italie à 0,939% contre 0,871%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à 10 ans est également monté à 0,585% contre 0,500%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans progressait à 1,616% contre 1,560%, à l’instar de celui à 30 ans à 2,095% contre 2,025%. Le taux à deux ans s’affichait pour sa part à 1,573% contre 1,540%.