Bonds Europe: l'emploi américain fait baisser les taux

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne (Bund) a reculé à -0,642% contre -0,597% jeudi.

Les rendements obligataires européens ont reflué vendredi en réaction au ralentissement plus fort qu’attendu des créations d’emplois aux États-Unis qui consolide les anticipations d’une nouvelle baisse des taux d’intérêt des banques centrales.

«Les chiffres du chômage aux États-Unis sont ressortis un petit peu en-dessous des attentes, un facteur qui pousse les investisseurs à anticiper un nouveau soutien des banques centrales à l’économie», observe Cyriaque Dailland, gérant chez Sanso IS, interrogé par l’AFP.

Les créations d’emplois aux États-Unis ont confirmé leur ralentissement en août mais ont été suffisamment solides pour maintenir un taux de chômage stable à 3,7%.

En outre, la production industrielle allemande a reculé de 0,6% sur un mois en juillet, au lendemain d’une nouvelle glissade des commandes industrielles, ajoutant aux inquiétudes sur une possible entrée en récession de la première économie européenne.

«Ces deux chiffres (américain et allemand) font que les taux baissent surtout en zone euro».

Toutefois, le mouvement de détente doit être relativisé dans la mesure où «la prochaine tendance à la hausse ou à la baisse sera déterminée par les banques centrales», souligne M. Dailland.

La Banque centrale européenne tiendra sa réunion de politique monétaire le 12 septembre et son homologue américaine le 18.

D’ores et déjà, le rendement de l’emprunt allemand à 10 ans (Bund) très largement négatif, induit que «les anticipations sont assez élevées sur le fait que la BCE va agir», selon M. Dailland.

Mais, «le risque de déception existe», au cas où la réponse de la BCE devait ne pas correspondre vraiment à ce qu’anticipe le marché.

Par ailleurs, la baisse des réserves obligatoires des banques chinoises confirme que la Chine est «pro-active pour soutenir son économie». «D’un côté c’est positif parce que les autorités ne veulent pas que l’économie parte dans le décor mais de l’autre, ça montre aussi une certaine inquiétude quant à la situation économique» du géant asiatique, indique le gérant.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a reculé à -0,642% contre -0,597% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi la même trajectoire, finissant à -0,348% contre -0,297%, tout comme celui de l’Espagne, à 0,166% contre 0,225% et de l’Italie à 0,871% contre 0,940%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à 10 ans a également reflué à 0,500% contre 0,594%.

Aux États-Unis, le taux à dix ans baissait légèrement à 1,547% contre 1,558% jeudi, celui à 30 ans à 2,026% contre 2,049%. Le taux à deux ans s’affichait pour sa part à 1,520% contre 1,526%.