Mobimo a vu ses revenus locatifs et son bénéfice croître en 2019

AWP

1 minutes de lecture

Les revenus locatifs se sont élevés à 106,7 millions de francs l’an dernier, en progression de 13,5% sur un an.  L’action recule.

Le groupe immobilier Mobimo a enregistré une hausse de son bénéfice net hors revalorisations, bien au-delà des attentes, ainsi qu’un fort rebond de ses revenus locatifs en 2019. A l’avenir, il compte se concentrer sur son portefeuille.

Les revenus locatifs nets se sont élevés à 106,7 millions de francs l’an dernier, en progression de 13,5% sur un an, selon le communiqué publié vendredi.

Le résultat opérationnel (Ebit) est resté quasi stable à 134,0 millions. Le bénéfice hors revalorisations s’est lui élevé à 61,7 millions de francs (+4,3%).

Ce dernier dépasse les attentes les plus optimistes des analystes consultés par AWP. Les revenus locatifs correspondent au consensus quand l’Ebit fait aussi mieux qu’attendu, les experts tablant sur 103,3 et 119,3 millions de francs.

L’année a été marquée «par deux ouvertures majeures en Suisse alémanique, l’Aeschbachquartier à Aarau et le Mattenhof à Kriens», explique la société basée à Lucerne.

La valeur totale du portefeuille s’inscrit juste en dessous des 3,3 milliards de francs, en hausse de 7,1%. Le taux de vacance a lui progressé à 3,8% au 31 décembre 2019, contre 2,9% un an plus tôt.

Bien positionné pour 2020

Concernant 2020, Mobimo assure avoir confiance, étant «bien positionné à la fois d’un point de vue opérationnel et stratégique».

«Le portefeuille est notre pièce maîtresse», a expliqué le patron Daniel Ducrey lors d’une conférence de presse en marge de la publication des résultats. Une hausse de capital n’est pas envisagée pour financer la croissance. «Avec un ratio de fonds propres de 44,4% (fin 2019), nous sommes bien positionnés», a ajouté le chef des finances Manuel Itten.

L’entreprise table sur des revenus locatifs plus élevés grâce à l’achèvement d’immeubles de placement en construction. En 2020, 132 millions de francs sont attendus. Le taux de vacance devrait grimper à 5% avant de revenir «à un niveau raisonnable en fin d’année», selon M. Ducrey. La société voit aussi une légère amélioration sur le marché de l’immobilier de bureaux.

Le conseil d’administration propose de verser un dividende par action de 10 francs, stable sur un an.

D’après la Banque cantonale de Zurich, «maintenant que de grands projets de construction ont été réalisés au cours des deux dernières années, Mobimo se concentre sur le portefeuille d’investissement».

Vontobel évoque des résultats globalement conformes aux attentes. Grâce à la croissance du portefeuille, Mobimo devrait encore se développer en 2020.

UBS salue aussi des résultats en ligne avec les prévisions. Il signale toutefois que l’objectif de 132 millions pour 2020 est inférieur à ce qui avait été annoncé (136 millions).

Vers 14h15, Mobimo perdait 2,5% à 308,00 francs dans un SPI en recul de 0,24%.

A lire aussi...