Mobimo: résultat légèrement inférieur aux prévisions des analystes

AWP

1 minutes de lecture

Le conseil d’administration propose de verser un dividende par action de 10 francs, stable sur un an. L'action clôture en baisse de 2,5%.

Le groupe immobilier Mobimo a enregistré en 2018 un plongeon de son bénéfice net hors revalorisations. Les revenus locatifs sont restés stables alors que le produit des ventes d’immeubles et de l’activité de développement a chuté. Les chiffres annuels sont quelque peu en deçà des prévisions des analystes.

Le bénéfice net hors réévaluations a atteint à 59,2 millions, ce qui représente une chute de 18% sur un an, indique vendredi la société lucernoise. A titre de comparaison, le bénéfice net prenant en compte les revalorisations a cédé 1,1% à 90,6 millions.

Les réévaluations ont atteint 42 millions en 2018, contre 27,3 millions l’année précédente. A fin décembre, le portefeuille immobilier a dépassé pour la première fois la barre des 3 milliards, à 3,1 milliards de francs.

Le résultat opérationnel (Ebit) s’est replié de 6,1% à 133,6 millions. Cet indicateur est le seul qui dépasse les attentes des analystes.

«Nous avons obtenu un résultat décent», a déclaré le directeur général Christoph Caviezel en conférence de presse. M. Caviezel sera remplacé le 1er mars par Daniel Ducrey.

Projets rémunérateurs

Le conseil d’administration propose de verser un dividende inchangé de 10 francs par action.

Les revenus locatifs se sont élevés à 94,0 millions de francs, stables sur un an (-0,2%), Le taux de vacance a reculé de 40% par rapport à l’exercice précédent pour se fixer à 2,9%. Les charges liées à la location se sont alourdies.

Dans son communiqué, le groupe met en exergue différents projets, comme celui de l’Hôtel Moxy à Lausanne, qui, une fois terminés, vont permettre de relever de 10% le revenu locatif de 10%. Cet objectif devrait être atteint à fin 2019 déjà.

Le résultat des développements et des ventes a sombré des trois quarts, à 6,2 millions. Selon Mobimo, cette forte baisse reflète la volatilité des activités de développement et un recul de la création de propriétés par étage. Un retournement de situation est attendu ces prochaines années.

Pour 2019, la direction ne fournit aucune précision chiffrée. A en croire la banque Vontobel, Mobimo pourra améliorer ses revenus locatifs et son Ebit cette année. La Banque cantonale de Zurich va se focaliser sur les impulsions qui seront amenées par le nouveau directeur général.

A la Bourse, l’action Mobimo a terminé en recul de 2,5% à 238,00 francs dans un SPI en baisse de 0,42%.