Robeco s’associe à Satelligence afin de détecter la déforestation

Communiqué, Robeco

2 minutes de lecture

Robeco s’associe à une société spécialisée dans les données satellites afin de détecter la déforestation liée aux plantations de palmiers à huile.

L’accord passé avec Satelligence permettra de vérifier si les forêts de Malaisie et d’Indonésie sont détruites pour laisser place à de nouveaux palmiers à huile. Cette firme a accès à des données provenant de satellites en orbite capables de prendre des photos de grande qualité, ce qui permet d’effectuer en continu des comparaisons «avant-après».

Les questions de développement durable dans l’industrie de l’huile de palme sont un des principaux thèmes d’engagement de Robeco en 2019. Dans ce cadre, nous recourons à un dialogue actionnarial renforcé associé à un système de filtrage pour cibler directement les producteurs. L’un des indicateurs de référence clés en la matière est la superficie de terres cultivées certifiées par la Table ronde sur la production durable d’huile de palme (RSPO), un groupe à but non lucratif que Robeco a rejoint en janvier.

Voir c’est croire

Pour être totalement efficace, le programme d’engagement exige que les entreprises prouvent qu’elles respectent les objectifs, mais la déforestation peut être difficile à détecter sur le terrain. Par conséquent, Robeco a rédigé une déclaration d’intention de collaboration avec l’entreprise Satelligence, basée à Utrecht (Pays-Bas), spécialisée depuis plus de 20 ans dans l’exploitation des images satellite de déforestation.

Les satellites Sentinel-1 de l’Agence spatiale européenne scannent la surface terrestre. Grâce à l’intelligence artificielle, tous les pixels ayant été modifiés sont détectés. Toute activité de défrichage, y compris de déforestation, s’affiche en rouge, les forêts intactes apparaissent en vert foncé et les plantations en vert clair. Source: Satelligence

«D’après l’indice annuel des producteurs d’huile de palme publié par l’outil de transparence SPOTT (Sustainability Policy Transparency Toolkit) de la Société zoologique de Londres (ZSL), que nous utilisons dans notre programme, ce projet nous permet aujourd’hui de vérifier en temps réel si les producteurs d’huile de palme respectent leur engagement à ne pas déboiser», explique Peter van der Werf, spécialiste de l’engagement chez Robeco et chargé du programme sur l’huile de palme.

«En collaborant à cette phase pilote, Robeco peut se placer au premier plan de l’intégration (dans ses recherches sur le développement durable) d’indicateurs de durabilité issus d’images satellites, afin d’étayer nos décisions d’investissement. Avec Satelligence, nous pouvons mettre au point un système capable de suivre l’avancée des entreprises vers 100 % de plantations certifiées RSPO, et de mener la transformation vers une industrie durable de l’huile de palme.»

Sous l’œil des satellites

Les images proviennent des satellites exploités par l’Agence spatiale européenne (ASE), l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise et la NASA, situés en orbite à 700 km au-dessus de l’Asie du Sud-Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Amérique du Sud et centrale.

Le satellite Sentinel-1 utilisé dans le programme Copernic de l’Agence spatiale européenne. Source: Getty Images

Lancé en 2014 dans le cadre du programme scientifique Copernic, le satellite Sentinel-1 de l’ASE est si puissant qu’il peut repérer et « photographier » avec précision des zones de cinq mètres de diamètre à travers les nuages. Outre la déforestation, il peut repérer les nappes de pétrole, la fonte des glaces et les inondations, dans le cadre du programme européen de surveillance de la Terre.

Les satellites peuvent cibler différentes cultures concernées par les questions de durabilité, notamment le cacao, le soja et le bois. L’intelligence artificielle est utilisée pour améliorer l’analyse des données et le suivi des phénomènes qui évoluent rapidement. Étant mise à jour en permanence, elle fournit en temps réel une carte mondiale des matières premières agricoles.

Les données peuvent alimenter le dialogue avec les propriétaires de plantations, les courtiers, les intermédiaires et autres acteurs de la chaîne d’approvisionnement, ainsi qu’alerter les autorités de toute activité criminelle. Les méthodes ont été mises au point en coopération étroite avec les scientifiques de l’université de Wageningen (Pays-Bas), spécialisée dans les sciences de la vie et les ressources naturelles.

Une menace pour les portefeuilles

«Alors que nous arrivons en 2020, de nombreuses entreprises ont du mal à prouver leur engagement à stopper la déforestation induite par leurs chaînes d’approvisionnement de produits agricoles», analyse Niels Wielaard, directeur de Satelligence.

«Comme d’autres risques climatiques, la déforestation pourrait également menacer gravement les portefeuilles des investisseurs. Pour les institutions financières, il est donc crucial d’être les premières à en rendre les impacts visibles et mesurables.

Grâce à notre collaboration, nous aidons Robeco à identifier les risques et à lancer des discussions concrètes avec les entreprises pour savoir où et comment elles devraient modifier leur comportement pour empêcher la déforestation.»

Une matière première vitale

L’huile de palme est un ingrédient essentiel utilisé dans de nombreux produits de consommation courante, allant du chocolat jusqu’au shampoing. Sa production est très rentable car il s’agit de l’huile végétale la plus polyvalente et la plus intéressante en matière de rendements à l’hectare. Cela a conduit de nombreux propriétaires de plantation à courir après les profits à court terme, en exploitant pour cela la terre de manière non durable.

Outre la menace de déforestation, le secteur se caractérise par une empreinte carbone importante et a pâti de normes du travail peu strictes. Régler les problèmes auxquels l’industrie est confrontée étant un thème d’engagement majeur de Robeco en 2019, nous avons publié un document de recherche dédié à ce sujet en début d’année.