Quatre faîtières contre l’initiative sur les multinationales responsables

AWP

1 minutes de lecture

Les présidents d’Economiesuisse, de l’USAM, de l’Union patronale suisse et de l’UPS ont dénoncé une initiative «nuisible».

L’économie reste sur ses gardes face à l’initiative «pour des multinationales responsables». Quatre faîtières économiques sont montées au front mardi, deux semaines après que le comité économique a plaidé pour le «non».

Lors d’une conférence de presse en ligne, les présidents d’Economiesuisse, de l’Union suisse des arts et métiers (USAM), de l’Union patronale suisse et de l’Union suisse des paysans (UPS) ont dénoncé une initiative «nuisible». Elle s’appuie sur les mauvais instruments.

Le contre-projet mis au point par le Conseil fédéral et le Parlement place en revanche la Suisse à la pointe de la protection des droits de l’homme et de l’environnement, ont-ils affirmé.

A la fin octobre, quelque 300 représentants de grandes entreprises et de PME, réunis au sein d’un comité économique, avaient mis en garde contre «une expérimentation risquée».

 

A lire aussi...