Matières premières: le Conseil fédéral salue d’importants progrès

AWP

1 minutes de lecture

Le gouvernement a approuvé mercredi un rapport sur la mise en oeuvre de ses propres recommandations dans le domaine.

D’importants progrès ont été réalisés dans le secteur des matières premières. Le Conseil fédéral a approuvé mercredi un rapport sur la mise en oeuvre de ses propres recommandations dans le domaine.

Publiées dans un rapport en novembre 2018, les seize recommandations visent à renforcer la compétitivité et la force d’innovation, l’intégrité et la durabilité, ainsi que le cadre d’analyse, le dialogue et la coordination des parties prenantes du secteur des matières premières.

Données publiques

Depuis, «des progrès essentiels ont été réalisés», s’est réjoui le gouvernement dans un communiqué. Et de souligner notamment la nouvelle obligation pour les entreprises actives dans l’extraction de divulguer les paiements de 100’000 francs et plus en faveur des gouvernements, la meilleure interconnectivité de l’écosystème numérique suisse ou encore l’introduction prochaine d’une taxe au tonnage.

L’initiative pour des entreprises responsables a aussi fait bouger les lignes. Suite à son rejet, un contre-projet sera mis en oeuvre. Il prévoit un devoir de diligence concernant les minerais issus de pays en conflit et le travail des enfants. Les entreprises devront présenter un rapport sur le sujet. Les questions environnementales, les conditions de travail, les droits humains et la lutte contre la corruption feront également l’objet d’un rapport.

Berne s’est encore engagée auprès d’organismes internationaux, comme l’OCDE, pour promouvoir l’intégrité et la durabilité de sa place de négoce. Elle a aussi soutenu la mise en œuvre de projets concrets sur le terrain, notamment dans le domaine de l’or artisanal, via ses activités de coopération au développement.

La recherche et l’analyse ont aussi progressé. Des données quantitatives relatives à la taille du secteur des matières premières en Suisse ont été publiées pour la première fois en mars et seront actualisées.

Standards internationaux

Les conditions en Suisse sont maintenant alignées sur les standards internationaux, a conclu le gouvernement. La mise en œuvre de bon nombre des mesures est bien avancée, voire achevée dans certains cas, et des actions concrètes sont prévues pour poursuivre les travaux. Le Conseil fédéral entend mettre en oeuvre la plupart des recommandations au cours des deux prochaines années.

Parmi les défis, figure encore la transposition de certains standards internationaux. Le dialogue multipartite et la recherche de compromis se sont aussi parfois révélés difficiles lors de la campagne autour de l’initiative pour des entreprises responsables.

La Suisse compte quelque 900 entreprises actives dans le négoce des matières premières. Ces dernières emploient environ 10’000 personnes. Près des trois quarts des emplois estimés pour les sociétés de négoce sont localisés dans les cantons de Genève (44%), Zoug (21,4%) et du Tessin (9,5%). Ces acteurs génèrent des emplois indirects dans les domaines de la certification, le transport et le financement.

A lire aussi...