Initiative de limitation: des économistes voient les avantages de la LCP

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Dans l'ensemble, 87% des personnes interrogées par le KOF déclarent que les accords bilatéraux ont un impact positif sur la prospérité économique en Suisse.

Le KOF a interrogé des économistes qui effectuent des recherches sur la libre circulation des personnes (LCP) - dans le contexte de l'initiative de restriction. Une nette majorité des 209 économistes qui ont répondu indiquent que la libre circulation des personnes est plus avantageuse d'un point de vue économique qu'une réglementation indépendante de l'immigration. Même si la majorité ne voit pas de conséquences négatives sur les salaires, il y a des différences claires selon les catégories salariales. Dans l'ensemble, 87% des personnes interrogées déclarent que les accords bilatéraux ont un impact positif sur la prospérité économique en Suisse.

Les partisans de l'initiative de limitation soutiennent, entre autres, que l'immigration dans le sillage de la libre circulation des personnes exerce une pression sur les salaires des employés résidents. Cependant, selon les économistes interrogés, qui ont donné une évaluation, l'impact dépend de la classe salariale : plus de la moitié des personnes interrogées pensent que la libre circulation des personnes a un effet positif sur les salaires élevés. Une grande partie des personnes se situant dans la tranche des salaires moyens s'attendent à un effet neutre. Pour les bas salaires, un nombre similaire de répondants supposent un effet négatif plutôt que neutre ou positif.

Les assurances sociales suisses, par exemple l'assurance chômage (AC) et l'assurance vieillesse et survivants (AVS), sont influencées par l'immigration et l'émigration à différents niveaux. Du point de vue des économistes participants, l'immigration dans le cadre de la libre circulation des personnes soulage les institutions suisses de sécurité sociale de la charge à court et à long terme.

Selon les opposants à l'initiative, la libre circulation des personnes permet aux entreprises suisses de recruter plus facilement des spécialistes étrangers. Cela permettrait aux entreprises de réagir avec plus de souplesse aux changements structurels, de tirer profit du changement et de le faire progresser. La majorité des participants part également du principe que la libre circulation des personnes accélérera les changements structurels de l'économie suisse.

Le 27 septembre 2020, les électeurs suisses se prononceront sur l'initiative «Pour une immigration modérée» (initiative de limitation). L'initiative demande une réglementation indépendante de l'immigration et donc l'abrogation de l'accord avec l'UE sur la libre circulation des personnes. Le KOF, en coopération avec la Neue Zürcher Zeitung (NZZ), a interviewé des économistes menant des recherches universitaires sur cette initiative. Au total, 873 économistes de recherche ont été contactés pour l'enquête. Au total, 209 réponses ont été reçues.

A lire aussi...