Assurance maladie: échec d’une initiative qui voulait libéraliser le système

AWP

1 minutes de lecture

L’initiative populaire «Oui à plus de codécision de la population dans l’assurance maladie et l’assurance accidents» n’a pas obtenu les 100’000 signatures requises.

Les assurés ne disposeront pas de plus de liberté lorsqu’ils choisiront certaines de leurs assurances. Une initiative demandant de libéraliser les assurances maladie et accidents a échoué. Ses initiants ne sont pas parvenus à récolter 100’000 signatures.

L’échec du texte lancé en juillet 2019 est paru mardi dans la Feuille fédérale. L’initiative populaire «Oui à plus de codécision de la population dans l’assurance maladie et l’assurance accidents» proposait que la Confédération accepte différents modèles d’assurance qui correspondent aux différents besoins de la population. Tout être humain devait avoir le droit de décider librement du type et de l’étendue de l’assurance.

Dans le comité d’initiative figurait notamment la conseillère national Yvette Estermann (UDC/LU). Cette dernière avait plaidé au printemps 2019 pour l’option d’une assurance maladie avec moins de prestations afin d’endiguer la hausse des coûts.

Cette assurance ne financerait que les maladies graves telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou les embolies pulmonaires.

A lire aussi...