Suivi de Novartis par Bordier

Agathe Bouché Berton, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

L’activité de la division Pharma (+7% à tcc) continue de surprendre favorablement.

Novartis publie de solides résultats T3. Si le CA ressort 1% au-dessous des attentes, L’EBIT et le résultat net surprennent favorablement de 1% et 2% respectivement. Le trimestre est porté par l’excellente performance de la division Pharma. Les perspectives 2018 sont relevées vers le haut de fourchette au niveau du CA (+5% vs +2%-5%) mais maintenues au niveau de l’opérationnel. Le groupe annonce l’acquisition d’Endocyte pour 2,1 milliards de dollars.

Chiffres-clés du T3: CA en progression de 3% en reporté et 6% à taux de change constants (tcc) à 12’779 millions de dollars (consensus: 12’890 millions de dollars). Résultat opérationnel ajusté en hausse de 5% en reporté et 9% à tcc à 3’555 millions de dollars (consensus: 3’512 millions de dollars. Résultat net en croissance de 2% à 3’064 millions de dollars. EPS en hausse de 2% à 1,32 dollar (consensus: 1,29 dollar).

La division Innovative Medicines progresse de 9% à tcc. L’excellente progression en volume (+11%) a permis de plus que compenser l’impact générique de -1% (Glivecleucémie myéloïde chronique) et une pression sur les prix de 1%. La marge opérationnelle ajustée progresse de 190pb à 33,7%, soutenue par la croissance des ventes et des gains au niveau de la marge brute.

La division Sandoz (-4% à tcc) reste pénalisée par la pression sur les prix (-8% essentiellement aux USA) partiellement compensée par une progression en volume (+4%). Mais la marge opérationnelle ajustée surprend favorablement en se maintenant à 22,4%. La cession des génériques oraux et de la dermatologie aux USA, segments les plus impactés par la pression sur les prix, sera finalisée courant 2019. Ce désinvestissement permettra à la division de se concentrer sur les génériques difficiles à produire (à plus forte valeur ajoutée) et devrait induire une amélioration de la performance l’année prochaine.

Les résultats de la division Alcon sont mitigés. En dépit d’une bonne croissance des ventes (+5% à tcc), la marge opérationnelle ajustée décline de 140pb à 17,1% (investissements pour soutenir la croissance).

Les objectifs 2018 à tcc sont relevés vers le haut de la fourchette au niveau du CA, désormais attendu en progression de 5% (vs entre 2% et 5% précédemment), mais maintenus au niveau du résultat opérationnel ajusté, estimé entre 5% et 9%. A mi-octobre, l’impact change est attendu négligeable.

Le groupe annonce l’acquisition d’Endocyte (société de biotechnologie américaine) pour 2,1 milliards de dollars. La société est spécialisée dans le développement de la technologie radioligand pour le traitement du cancer, thérapies ciblées associées à des agents d’imagerie compagnons. Cette approche permet de mieux cibler le patient.

Nous confirmons Novartis sur la liste des recommandations Core Holdings. La valorisation reste raisonnable avec un PE19 de 15,5x (vs 15,2x pour ses pairs) pour une croissance EPS de c. 8% en moy./an sur 2019-2020. Notre valorisation fondamentale s’élève à 108 francs.

A lire aussi...