Suivi de AXA par Bordier

Loïc Bhend, Bordier & Cie

1 minutes de lecture

Les revenus du groupe à 79,7 milliards d'euros€, progressent de 5% sur un an et ressortent 1% supérieurs aux attentes.

AXA a publié pour les 9 premiers mois de l’année des indications positives sur les volumes et la solvabilité (pas de résultats complets).

Les revenus du groupe à 79,7 milliards d'euros€, progressent de 5% sur un an et ressortent 1% supérieurs aux attentes. La bonne nouvelle est que la croissance s’est accélérée au T3, après une progression de 4% à fin juin.

En assurance vie également les nouvelles sont bonnes, avec un volume en équivalent de primes annuelles de 4,6 milliards d'euros, en baisse de 5% sur un an mais 3% supérieur aux attentes. La valeur des nouvelles affaires a également dépassé les attentes de 5%, à 1,9 milliard d'euros, avec une marge de 41,3%, en progression de 5% sur un an.

Le bémol concerne un avertissement sur la charge de sinistres liés aux catastrophes naturelles pour XL Group. Le poids des sinistres causés par le typhon japonais Faxai, l’ouragan US Dorian et le typhon Hagibis est conforme aux parts de marché du groupe. Mais cumulés avec d’autres évènements (notamment les incendies californiens), le budget CatNat pour le S2 sera dépassé de 400 millions d'euros. Bien que pas positive en soi, cette nouvelle n’a rien d’alarmant au niveau du groupe et rentre même dans la marge de tolérance de nombreux analystes.

Finalement, la solvabilité, avec un ratio Solvency II de 187%, dépasse les attentes de 4 points. L’impact des marchés a été moins défavorable qu’attendu. C’est rassurant.

A 8,4x les bénéfices 2020e et 0,89x les fonds propres 2020e, la décote est de 28-30%, ce qui est sévère… pour un titre dont le rendement du dividende, à 6%, est 16% supérieur au secteur. Nous conservons AXA dans notre liste Satellites.

A lire aussi...