Les produits structurés portés par la volatilité due au COVID-19

AWP

1 minutes de lecture

Les chiffres d’affaires du secteur ont augmenté de 5% à 87 milliards de francs au deuxième trimestre, a indiqué l’Association suisse produits structurés.

Le négoce des produits structurés a été porté au deuxième trimestre par la volatilité sur les marchés consécutive à la pandémie de coronavirus. Les chiffres d’affaires du secteur ont augmenté de 5% à 87 milliards de francs, a indiqué mercredi l’Association suisse produits structurés (SVSP).

Près de la moitié (45%) des recettes sont à mettre au compte de produits d’optimisation du rendement, suivi par celui des produits à effet de levier (28%) et de protection du capital (16%), a détaillé la faîtière dans un communiqué.

Sur l’ensemble du premier semestre, les chiffres d’affaires ont bondi de 18% sur un an à 204 milliards de francs. L’activité a connu une flambée en mars avec l’effondrement des marchés suite au confinement, avant de se tasser les mois suivants.

«Les investisseurs ont fait appel à ces produits flexibles, notamment avec effet de levier, afin de saisir rapidement les opportunités qu’offrait le marché», a indiqué le président de la SVSP, Markus Pfister.

A lire aussi...