Focus sur un fonds de Capital Group riche en remaniements

Tom Nations, Morningstar

1 minutes de lecture

Les multiples changements dans l'équipe de gestion ne devraient pas pénaliser la stratégie sur le long terme.

La flexibilité du fonds Capital Group New Economy et son historique de développement des talents l'emportent sur les préoccupations liées au récent changement dans l’équipe de gestion.

Nous entamons une couverture avec une notation supérieure à la moyenne à la fois sur les piliers «Equipe de gestion» et sur le «Processus», ce qui permet aux parts les moins chères du fonds d'obtenir une note des analystes Morningstar de «Silver», tandis que les parts plus chères sont notées «Bronze».

Le départ brusque d'un gérant a déclenché une série de changements au sein de cette stratégie. En septembre 2019, Capital Group a licencié Mark Denning, puis nommé Caroline Jones. La société a nommé deux autres gérants - Mathews Cherian et Richmond Wolf - cinq mois plus tard et en a finalement ajouté deux autres, Reed Lowenstein et Tomoko Fortune en octobre 2020, lorsque Claudia Huntington, vétéran de la stratégie de 25 ans, a pris sa retraite.

À la suite de ces changements, seuls deux des sept gestionnaires nommés de la stratégie auront des mandats depuis plus de deux ans: Harold La et le chef de la stratégie Timothy Armour.

Le système multi-gérants de Capital, cependant, offre une certaine résilience.

L'entreprise divise les actifs de la stratégie en poches individuelles, ce qui permet aux gérants de mettre en œuvre indépendamment leur style d'investissement préféré.

Certes, la refonte rapide de la gestion a nécessité des changements importants dans la répartition des actifs.

Pourtant, Armour conserve une influence importante, guidant la stratégie à travers plusieurs changements - prévus ou non - au cours de ses 29 ans de mandat.

Les nouveaux venus ont gravi les échelons de la talentueuse équipe d’investissement de Capital.

Les sept gérants de portefeuille sont divisés en deux équipes qui s'appuient chacune sur un banc solide et stable d'environ 50 analystes pour rechercher des opportunités d'investissement attrayantes dans des sociétés innovantes à travers les capitalisations boursières et les zones géographiques.

Bien qu'il affiche une certaine diversité dans son allocation sectorielle, le fonds affiche des biais sectoriels clairs, les décisions d'investissement fondées sur les fondamentaux des co-gérants ayant tendance à se regrouper autour de thèmes d'innovation spécifiques dans les secteurs de la technologie, de la santé et des médias.

Même si ce fonds UCITS affiche un court historique de performance d'un an, nous sommes confiants dans sa capacité à offrir les mêmes rendements convaincants que son aîné américain a montré au fil du temps.

A lire aussi...