Zoom sur les marchés de la dette brésilienne et péruvienne

Carl Shepherd, Newton IM

1 minutes de lecture

La pression s’accentue sur les banques centrales pour de nouvelles réductions des taux d’intérêt.

Nous avons vu une nette amélioration des données relatives à la croissance brésilienne ces dernières semaines: bien qu’une croissance du PIB à 1% n’ait rien d’extraordinaire, et en attendant une clarification sur la réforme des retraites et une consolidation budgétaire après les élections d’octobre, cette nouvelle dynamique a au moins le mérite de rééquilibrer l’équation entre la dette et le PIB. Malgré la sortie de récession, le chômage est resté obstinément élevé et demeure aujourd’hui supérieur à 12%. L’incapacité du Brésil à combler son écart de production était la raison principale pour laquelle le gouverneur de la banque centrale (Ilan Goldfajn) s’attendait à une chute des taux d’intérêt vers le seuil des 7% au moment d’une réunion de politique monétaire mi-2017. Le taux d’intérêt de base brésilien (SELIC) s’établit aujourd’hui à 6,75% et il est désormais possible que la banque centrale revoie ses taux à la baisse pour les ramener vers le seuil des 6%, si cet écart de production continue de peser sur les anticipations d’inflation.

Problèmes similaires au Pérou

Nous constatons également des problèmes comparables au sein de l’économie péruvienne, où le secteur du BTP montre ses signes de faiblesse et freine la croissance, malgré un programme de développement des infrastructures. Les derniers chiffres de prix à la consommation d’année en année au Pérou sont retombés à 1,18% et des voix se sont déjà élevées en faveur de nouvelles réductions des taux d’intérêt.

Nous avons actuellement en portefeuille de la dette brésilienne et péruvienne en devise locale: ces deux segments de l’univers de la dette émergente ont bénéficié des baisses récentes des taux d’intérêt. Nous chercherons à faire des bénéfices sur ces marchés obligataires si la convergence des taux et des anticipations d’inflation actuelles venait à s’accélérer.

 

A lire aussi...