Santé: implications diversifiées pour le secteur en Europe

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

Dans l’hypothèse d’une reprise au second semestre 2020, la plupart des prestataires européens disposent de liquidités suffisantes pour résister au choc du COVID-19.

La pandémie affectera le secteur européen de la santé de manière variable, le secteur pharmaceutique étant le moins touché et celui des produits médicaux le plus touché, par le biais du commerce de détail.

Selon nous, l’industrie de la santé devrait se rétablir relativement rapidement, à mesure que les directives de confinement s'atténueront, que les gouvernements apporteront un soutien important à ces entreprises et du fait de la nature essentielle de bon nombre de ces services.

Dans l’hypothèse d’un retour progressif à la normale de leur activité au cours du second semestre de 2020, la plupart des prestataires européens disposent de liquidités suffisantes pour résister au choc, et l'effet de levier devrait largement revenir à des niveaux conformes aux notations actuelles d'ici la fin de 2021.

Nous suivons attentivement la situation, qui reste très évolutive dans le secteur de la santé comme dans tous les autres.

A lire aussi...