Matières premières et inflation?

NN Investment Partners

1 minute de lecture

Graphique de la semaine de NN IP. Les pays exportateurs sont moins sensibles à l'inflation mondiale.


©Keystone

Les pays exportateurs de matières premières ont tendance à connaître une inflation plus faible lorsque les prix des matières premières et les pressions inflationnistes mondiales augmentent. Le graphique de la semaine de NN IP montre les résultats de notre analyse: des pays comme la Russie et l'Indonésie ont tendance à avoir une inflation domestique plus faible lorsque les prix des matières premières et l'inflation globale augmentent.

Certaines recherches suggèrent que des pays comme le Brésil, la Colombie, le Chili et le Pérou ont également tendance à subir des pressions déflationnistes nationales dans de tels scénarios, car la hausse des prix des matières premières aide la devise du pays exportateur à s'apprécier. Nous ne trouvons pas de telles preuves pour ces pays. 

Des pays comme la Hongrie et la Pologne affichent certaines des sensibilités les plus élevées à l'inflation mondiale.

Mais les taux locaux du Moyen-Orient et d'Afrique ont surperformé les autres régions des marchés émergents (ME) cette année. Des pays comme la Hongrie et la Pologne affichent certaines des sensibilités les plus élevées à l'inflation mondiale. Dans le marché actuel, cela est baissier pour leurs obligations d'Etat respectives.

L'un des principaux risques pour les marchés émergents est l'impact des fluctuations monétaires défavorables sur les économies en développement. Parce que ces pays ont généralement des économies plus petites et plus ouvertes, cela se ressent souvent à travers le taux de change. Leur dépendance à l'égard des importations les rend plus sensibles aux facteurs macroéconomiques mondiaux, de sorte que l'inflation nationale est fortement influencée par l'inflation mondiale. 

Cela fait du taux de change un outil important pour les banques centrales des pays émergents afin de contrôler l'inflation nationale. Etant donné que les coûts alimentaires représentent une grande partie des dépenses individuelles dans la plupart des pays en développement, le contrôle de l'inflation intérieure est crucial pour la stabilité.

Les exportateurs de matières premières sont moins sensibles à l'inflation mondiale

Source: Bloomberg, NN Investment Partners
 

A lire aussi...