Les banques face au risque climatique

S&P Global Ratings

1 minutes de lecture

Plus la transition vers des économies bas carbone sera rapide, moins les réévaluations d'actifs des banques seront importantes.

Changement climatique et transition vers des économies bas carbone peuvent poser un défi à la stabilité financière. En appréhender sans tarder les principaux risques est crucial pour minimiser l’impact sur les coûts et la qualité de crédit futurs des banques.

A l’inverse, la nécessité d'agir peut être source d’opportunités pour les banques. Outre l'augmentation de la demande de financement et d'investissements pour les projets durable, l'acquisition d'une expertise spécifique pourrait offrir un avantage aux premiers arrivants.

Les risques climatiques peuvent se matérialiser bien au-delà de la période habituelle de planification des activités des banques, mais la mise en œuvre de décisions stratégique prend du temps et les conséquences pourraient devenir plus difficiles à gérer avec le temps.

Les considérations liées au changement climatique pourraient transformer le fonctionnement des banques à l'avenir et influencer leur solvabilité, puisque certaines seront inévitablement mieux préparées que d'autres.

Plus la transition vers des économies bas carbone sera rapide, moins les réévaluations d'actifs des banques seront importantes. Mais une transition graduelle peut aussi fournir une opportunité de croissance durable, dans un contexte où les banques subissent la pression des taux faibles, une réglementation de plus en plus stricte et la concurrence des nouveaux acteurs (FinTechs; BigTech).

Nous considérons comme positives les initiatives des régulateurs visant l’amélioration et la normalisation de la transparence des données, ainsi qu’à encourager les banques à mieux quantifier les risques liés au climat et à les intégrer dans leurs stratégies, y compris leur appétit pour le risque.

Dans notre évaluation des banques

A court terme, il est peu probable que les facteurs liés au changement climatique jouent un rôle important dans la notation des banques.

A l'échelle d’un système bancaire: des effets directs ou indirects importants peuvent influer sur notre évaluation des risques économiques et sectoriels et, par extension, sur les notations de crédit des banques.

A l’échelle des établissements bancaires: les risques liés aux changements climatiques pourraient influer sur le modèle d’activité, le capital, les bénéfices et la position de risque d'une banque donnée.

Sur 60 actions de notation de banques liées à des facteur ESG entre juillet 2016 et juillet 2018, seulement 5 ont été motivées par des facteurs environnementaux, principalement causés par les changements climatiques. Nous sommes toutefois d’avis qu’à long terme, ignorer les implications du changement climatique ne fera qu’accroître les risques pour leur qualité de crédit.

A lire aussi...