Le choc pétrolier vient s’ajouter aux soucis liés au coronavirus

DWS

1 minutes de lecture

La guerre des parts de marché entre les producteurs de pétrole a mis à rude épreuve les nerfs des investisseurs, que nous appelons à rester calme sur ces marchés.

Alors que les nouvelles infections par le nouveau coronavirus en Chine et en Corée du Sud ont sensiblement diminué, la forte augmentation en Italie a entraîné des mesures drastiques de la part des autorités de l'Etat.

Au même moment, la situation sur le marché du pétrole a atteint un point critique, la Russie et l'Arabie saoudite s'étant engagées dans une lutte ouverte pour les parts de marché. Les producteurs américains d'huile de schiste, en particulier, sont susceptibles de souffrir le plus à court terme.

Les craintes d'une récession en Europe et les distorsions du marché obligataire américain ont conduit à une liquidation du marché. Les marchés resteront probablement fragiles, ce qui appelle à la prudence, mais pas à la panique.

 

Pour accéder au CIO Flash complet en anglais, cliquez ici.

A lire aussi...