La Fed maintient le cap

Christian Scherrmann, DWS

1 minutes de lecture

La banque fédérale américaine réaffirme sa volonté d’utiliser toute la gamme d’outils à sa disposition.

Comme tout le monde s'y attendait, la réunion de la Fed de juillet s'est avérée être un non-événement. À juste titre, car la Fed se trouve dans une position assez confortable. Les marchés ont bien compris que la politique monétaire accommodante était vouée à durer. Ce qui favorise la reprise naissante, sans que la Fed n'ait à faire grand-chose pour l'instant. Ce n'est également pas le moment de perturber les marchés avec des indications cryptiques, notamment sur les politiques d’achats et taux, qui devraient être définies à un moment donné. Ou, pour le dire plus simplement : il est essentiel de garder des conditions financières saines et la Fed n'adaptera le rythme des achats qu'à la hausse pour les soutenir – si des risques devaient apparaître.

Le Président de la Fed a tenu le cap. Si l'activité économique s'est quelque peu redressée, la trajectoire future de l'économie reste aujourd’hui «extraordinairement incertaine», la pandémie déterminant la vitesse de la relance. La banque fédérale a également reçu un nouvel appel en faveur d'un soutien budgétaire. Et c'est là que le véritable travail commence: la mise au point de la politique monétaire sera faite plus tard, très probablement lors de la réunion de septembre.

A lire aussi...