La consommation reste chancelante – Check conjoncturel de Raiffeisen

Raiffeisen Economic Research

1 minutes de lecture

Les replis d’un trimestre à l’autre déjà massifs en début d’année ont été dépassés de beaucoup.

Les premiers chiffres de PIB en provenance des pays voisins ont confirmé l’effondrement sans précédent de l’économie au deuxième trimestre provoqué par le coronavirus. Les replis d’un trimestre à l’autre déjà massifs en début d’année ont été dépassés de beaucoup. Les chiffres suisses présentent un tableau analogue. Les chiffres trimestriels cachent toutefois le terrain regagné entre-temps. Depuis mai, toujours plus de données sont à nouveau fortement orientées vers le haut; il faut donc s’attendre pour le trimestre en cours à une solide reprise du PIB. Toutefois, on ne peut toujours pas tabler sur une rapide normalisation. Après des effets de rattrapage initiaux, la relance s’essouffle déjà au milieu de l’année. Et la hausse des nouvelles infections agit en plus comme un frein. C’est pourquoi les banques centrales restent en mode d’observation, prêtes à réinjecter desfonds si nécessaire.

Vous trouverez ci-après davantage de  détails sur notre évaluation de la conjoncture et  des tauxd’intérêt, y compris un gros plan sur l’industrie pharmaceutique suisse ainsi que nos prévisions..

A lire aussi...