L’oeil sur les marchés de capitaux – Week Ahead de Allianz GI

Charles Ma, Allianz Global Investors

1 minutes de lecture

L’habituelle douceur estivale sur le marché sera peut-être moins prononcée cette année.

Après la vente massive des obligations d'Etat italiennes, les marchés semblent être soulagés par l'évitement des élections anticipées incertaines. Les spreads, non seulement italiens mais aussi espagnols et portugais, se sont rétrécis contre les bunds allemands et les marchés actions ont montré des signes de relâche au début de la semaine écoulée. Il reste maintenant à voir dans quelle mesure la coalition populiste de la Ligue/Cinq étoiles et du gouvernement finira par desserrer les ficelles budgétaires et chercher à affronter Bruxelles. Au moins dans un proche avenir, la longue durée moyenne de la dette publique italienne protège contre la hausse des taux du marché. 

Dans le même temps, le parlement espagnol a retiré son soutien au premier ministre Mariano Rajoy. Cependant, la capacité du nouveau gouvernement minoritaire dirigé par le socialiste Pedro Sanchez à changer les priorités politiques espagnoles semble limitée. Alors que de nouvelles élections ne peuvent être exclues, il y a, contrairement à l'Italie, une forte probabilité que tout nouveau gouvernement à Madrid soit dirigé par un parti non populiste.


 

A lire aussi...