Investir pour préserver la biodiversité

Yohann Terry & Daniel Lurch, J. Safra Sarasin

3 minutes de lecture

Les entreprises qui relèvent ces défis au moyen de solutions innovantes peuvent offrir des opportunités de placement intéressantes.


©Keystone

La biodiversité et son importance

La biodiversité désigne la variété de la vie sur Terre à différents niveaux, des gènes aux espèces et aux écosystèmes. Pour la plupart d’entre nous, vivant en ville ou en milieu urbain, la faune et la flore sont souvent un aspect auquel on ne pense qu’incidemment – quelque chose qu’on regarde à la télévision. Pourtant, c’est un fait: nous sommes tous dépendants de la nature et de la biodiversité, qui nous apportent bon nombre d’éléments essentiels que nous considérons comme allant de soi, tels l’air pur et l’eau fraîche, la protection contre les inondations et même la capture du carbone. 

Or, de nos jours, nous sommes confrontés à un déclin sans précédent de la biodiversité qui menace la stabilité d’écosystèmes entiers et de leurs apports, dont nous dépendons. Au cours des 50 dernières années, nous avons consommé les ressources terrestres à un rythme supérieur à leur capacité de reconstitution. On estime que la perte de la biodiversité à elle seule ampute le PIB mondial de 3% par an1, et sachant que plus de la moitié du PIB mondial dépend de la nature et de ses apports2, nous devons agir dès à présent pour assurer le développement continu de notre planète.

La prise de conscience croissante des consommateurs et des entreprises
alimente la demande de produits respectueux de l’environnement.
Exploiter les opportunités liées à la biodiversité

J. Safra Sarasin Sustainable Asset Management a développé un cadre qui classe les défis liés à la nature sous les thèmes Eau, Ecosystèmes, Terres et Air. Selon nous, les entreprises qui relèvent ces défis au moyen de solutions innovantes peuvent offrir des opportunités de placement intéressantes. Qui plus est, elles bénéficient d’un contexte favorable qui repose sur trois grandes tendances. En premier lieu, la prise de conscience croissante des consommateurs et des entreprises alimente la demande de produits respectueux de l’environnement, comme les véhicules électriques, la gestion efficiente de l’eau et les énergies renouvelables. En second lieu, la diminution du coût des solutions écologiques change la donne. Ces dix dernières années, le coût des énergies renouvelables et d’autres technologies vertes comme l’hydrogène et le traitement des eaux a considérablement baissé et, dans bien des cas, est désormais équivalent à celui des technologies conventionnelles.

Enfin, les nouvelles réglementations fondées sur des objectifs zéro émission nette et les plans de relance n’ont jamais été aussi favorables aux solutions environnementales. Le Pacte vert de l’UE par exemple apportera 470 milliards d’euros d’investissements supplémentaires3, répartis dans les domaines de l’efficacité énergétique, de l’économie circulaire et de la protection de l’environnement.

Intégrer la biodiversité dans les décisions d’investissement

Lors de l’analyse des placements, nous mettons délibérément l’accent sur les sociétés qui offrent des solutions pour traiter les tendances de transformation à long terme. Ainsi, nous accordons une importance particulière à certains indicateurs clés liés au capital naturel, tels que le taux de recyclage, la gestion de l’eau ou la pollution. Ces indicateurs sont suivis au fil du temps pour vérifier si une société accroît ses efforts visant à préserver le capital naturel. 

L’UE renforce son arsenal réglementaire
incitant à la réduction des déchets plastiques.

Conscients du besoin de données plus détaillées, nous n’en avons pas moins pris récemment certaines initiatives pour améliorer la transparence. Par exemple, le référentiel Task Force on Nature-related Financial Disclosures vise à clarifier les indicateurs relatifs aux risques liés à la biodiversité, et prévoit de tester un cadre de reporting en 2022. 

Carbios saisit les opportunités liées à la biodiversité4

Le monde est actuellement confronté à l’énorme problème des déchets plastiques, qui ont un impact négatif sur la biodiversité et en particulier sur l’écosystème aquatique – d’où une pression réglementaire croissante incitant à la réduction des déchets plastiques. Rien que dans l’UE, l’objectif est de veiller à ce que d’ici 2025, 10 millions de tonnes de plastique recyclé soient utilisées dans la fabrication de nouveaux produits sur le marché européen. Des sociétés montent au front pour soutenir l’UE à atteindre cet objectif en développant des solutions novatrices.

Carbios en est un bon exemple. La société a développé une technologie inédite qui utilise une enzyme pour dépolymériser le PET contenu dans les déchets plastiques et les textiles, leur permettant d’être recyclés dans de nouveaux produits. 

Carbios est idéalement placé pour tirer parti de son statut de leader dans l’offre de solutions significatives et évolutives pour traiter le problème du plastique. En tant que pure-player dans le domaine de l’environnement, ses recettes contribuent à la réalisation de l’objectif de développement durable numéro 12 des Nations Unies, «Consommation et Production Durables». Notre analyse en interne classe Carbios en tête de son secteur d’un point de vue ESG. La société utilise également une procédure enzymatique de bio-recyclage qui requiert une température inférieure à celle des autres technologies, réduisant ainsi sa consommation d’énergie et son intensité énergétique. 

Bien que la prudence s’impose concernant la valorisation de jeunes sociétés comme Carbios, nous considérons que celles qui sont dotées de technologies innovantes incontournables connaîtront de nombreuses années de croissance et représentent potentiellement une opportunité de placement exceptionnelle.

1 Agence européenne pour l’environnement, Rapport 2015 sur la biodiversité
2 Forum économique mondial, «The New Nature Economy Report», janvier 2020
3 Commission européenne, Morgan Stanley, European Green Deal: The Opportunity (2020)
4 La société présentée constitue un exemple d’investissement et ne figure pas forcément dans le portefeuille du fonds. Cet exemple est fourni uniquement à titre d’exemple et ne tient pas compte des circonstances particulières des investisseurs potentiels.

A lire aussi...