Fonds indiciels et ETF durables: un bond de 1’000 milliards

BlackRock

1 minutes de lecture

«Le mouvement tectonique de réallocation des actifs dans des stratégies d’investissement durable est en cours et ne pourra qu’aller en s’accélérant», selon le vice-président de BlackRock Philipp Hildebrand.

Au cours de la prochaine décennie, BlackRock prévoit que le volume d’actifs investis dans des fonds indiciels et des ETF durables augmentera de 1’000 milliards de dollars pour atteindre 1’200 milliards grâce à quatre principaux facteurs:

  1. Une meilleure prise en compte de l’impact des critères de durabilité sur le risque et la performance – De plus en plus d’éléments démontrent que les critères ESG ont une incidence sur les performances, permettant ainsi à l’investissement durable d’évoluer en passant d’une logique de valeur à une logique de rendement.
  2. L’amélioration des données conduit à l’amélioration des indices – Les entreprises communiquent de plus en plus de renseignements concernant leurs pratiques ESG et ces informations sont progressivement normalisées. Cette plus grande transparence permet aux agences de notation ESG, aux agrégateurs de données et aux fournisseurs de données spécialisés d’offrir une couverture plus complète qui, à son tour, alimente des indices durables optimisés.
  3. Accès aux critères ESG pour une fraction du coût – iShares estime que la gestion indicielle aura sur l’investissement durable le même effet que sur l’investissement en actions et en obligations. Jusqu’à récemment, les stratégies d’investissement durable étaient presque exclusivement disponibles par le biais de stratégies actives ou de mandats personnalisés assortis de frais plus élevés. À l’échelle mondiale, les frais d’un fonds commun de placement durable moyen géré de manière active sont cinq fois plus élevés que ceux d’un ETF durable iShares moyen.
  4. Des choix durables pour chaque portefeuille – La gestion indicielle a élargi le choix des investisseurs en leur permettant de constituer l’ensemble de leur portefeuille à partir de fonds durables. Les indices durables permettent aux investisseurs de filtrer les secteurs et les industries, d’améliorer la notation ESG de leur portefeuille ou d’investir en fonction d’objectifs spécifiques.

Philipp Hildebrand, vice-président de BlackRock, a déclaré: «Le mouvement tectonique de réallocation des actifs dans des stratégies d’investissement durable est en cours et ne pourra qu’aller en s’accélérant. Dans le contexte actuel de volatilité sur les marchés, la résilience des performances enregistrées par les stratégies durables, qui se traduit par de meilleurs résultats pour les portefeuilles intégrant ces stratégies, est appréciable et devrait alimenter la demande en faveur de ‘briques’ durables. Les produits indiciels permettent l’intégration à grande échelle de critères durables au sein des portefeuilles des gérants de patrimoine et des institutions à travers le monde, et ce n’est qu’un début.»

A lire aussi...