Choisir la bonne franchise

Communiqué, Maklerzentrum Schweiz

1 minutes de lecture

Il est possible d’économiser des dépenses de santé considérables en analysant chaque année son assurance-maladie et en l’adaptant à sa situation actuelle.

Le législateur suisse laisse les assurés choisir à quelle hauteur ils souhaitent participer aux coûts de leur santé. En choisissant la franchise la plus basse de 300 francs, la prime mensuelle que l’assuré doit régler à son assurance-maladie augmente en conséquence. Pour les franchises moyennes de 500, 1000 ou 1500 francs, la prime d’assurance se classe aussi dans la moyenne. En revanche, celui qui choisit la franchise la plus haute, de 2000 ou 2500 francs, paiera une prime d’assurance mensuelle bien plus faible. Les différences sont considérables en fonction de la caisse-maladie et du lieu de résidence de l’assuré et peuvent se monter à plus de cent francs par mois.

«Les coûts estimés des honoraires et des médicaments s’avèrent des éléments décisifs pour le choix de la bonne franchise», indique Rolf Wirz, président de la direction de la société Maklerzentrum Schweiz AG. Outre la franchise, l’assuré doit aussi s’acquitter de sa quotepart. Tous les assurés doivent l’assumer eux-mêmes, indépendamment du montant de la franchise ou du modèle d’assurance choisi. La quote-part se monte à 10% des coûts qui dépassent la franchise, jusqu’à 700 francs au maximum par an.

«Dans la plupart des assurances, le passage à la franchise ordinaire de 300 francs est valable lorsque l’on dépense plus de 1700 francs par an pour sa santé», précise Rolf Wirz. Mais le potentiel d’économie précis doit être calculé individuellement car les rabais pour franchises élevées ne sont pas les mêmes dans toutes les sociétés. Dans certaines sociétés, on atteint déjà un rabais maximum pour une franchise annuelle de 2000 francs.

Les assurés atteints de maladies chroniques et qui consultent régulièrement des médecins choisissent donc en général la franchise annuelle la plus basse. La franchise annuelle la plus haute convient le mieux aux assurés qui se sentent en bonne santé et qui rendent rarement visite à un médecin. Un assuré qui choisit une franchise élevée doit toutefois être en capacité financière de payer plusieurs milliers de francs en cas d’urgence médicale. Pour un séjour à l’hôpital à cheval sur deux années, la franchise et la quote-part sont comptées en double, car la franchise est considérée annuellement et non par cas. Ainsi, les coûts maximums avec la franchise la plus élevée se montent à 6400 francs par personne, soit deux fois 2500 francs pour la franchise et deux fois 700 francs pour la quote-part.

Il est possible chaque année de passer à une franchise plus basse en début d’année civile. Le nouvel échelon souhaité doit être communiqué à la caisse-maladie jusqu’au 30 novembre. Le changement vers une franchise plus élevée peut également avoir lieu tous les ans en début d’année: dans ce cas, la caisse doit être informée de la franchise souhaitée jusqu’au 31 décembre.

A lire aussi...