BCE: nouvelles baisses de taux si les attentes d'inflation restent faibles

Andrew Wilson, Goldman Sachs Asset Management

1 minutes de lecture

Draghi a précisé qu'un abaissement des anticipations d'inflation à des niveaux incompatibles avec la cible d'inflation de la BCE a contribué à l'assouplissement de la politique monétaire.

Une baisse des taux plus faible que prévu et une ampleur des achats mensuels d'actifs plus faible que prévu ont été quelque peu contrebalancées par le renforcement des prévisions à terme et le caractère non limitatif de la reprise de l'assouplissement quantitatif. 

En ce qui concerne l'avenir, nous pensons que l'introduction d'un système à deux niveaux pour les réserves bancaires assujetties à un taux de dépôt négatif pourrait permettre de nouvelles baisses de taux si l'inflation et, plus important encore, les attentes d'inflation demeurent faibles. En effet, le président sortant de la BCE, Mario Draghi, a souligné qu'un abaissement des anticipations d'inflation à des niveaux incompatibles avec la cible d'inflation de la banque centrale a contribué à l'assouplissement de la politique monétaire. Cela dit, il a veillé à préciser que les autorités ne considéraient pas que les anticipations d'inflation devaient être ancrées.

Traduit de l'anglais

A lire aussi...