BCE: hausse de premier ordre toujours attendue à fin 2019

Andrew Wilson, Goldman Sachs Asset Management

1 minutes de lecture

La diminution du risque de déflation justifie une certaine normalisation des politiques.

Comme prévu, la réunion de la BCE d'aujourd'hui a donné peu de nouvelles informations sur les perspectives politiques suite à la mise à jour du guide prévisionnel du mois dernier. Nous continuons de nous attendre à une hausse de premier ordre à la fin de 2019, bien que la balance des risques soit biaisée vers un mouvement ultérieur. Au-delà, nous prévoyons une nouvelle hausse des taux pour ramener le taux directeur à 0%, mais peu d'actions par la suite compte tenu de nos perspectives d'inflation modérées. 

La diminution du risque de déflation justifie une certaine normalisation des politiques, mais, à notre avis, la «dépréciation» nécessitera des mesures d'accommodement monétaire prolongées. Bien sûr, ce sera au successeur de Mario Draghi de décider à partir de novembre prochain. 

A lire aussi...