Zone euro: stagnation de la croissance du secteur privé

AWP

1 minutes de lecture

Si la récession s’est renforcée en décembre dans le secteur manufacturier, les difficultés de l’industrie ne semblent pas peser outre mesure sur la croissance du secteur des services.

La croissance de l’activité privée en zone euro a stagné en décembre, conduisant à la plus faible expansion pour le trimestre depuis 2013, selon la première estimation lundi de l’indice PMI composite du cabinet Markit.

L’indice mensuel s’affiche inchangé à 50,6 par rapport à novembre, a indiqué le cabinet dans un communiqué.

«La présence de forts vents contraires a ébranlé l’économie de la zone euro, qui affiche en cette fin d’année ses plus faibles performances économiques depuis 2013», a souligné le chef économiste de Markit, Chris Williamson.

«C’est sur la France qu’a de nouveau reposé la croissance globale de la zone euro, l’économie allemande restant ancrée dans une légère contraction, entretenue par un renforcement de la récession industrielle», note le cabinet.

Si la récession s’est renforcée en décembre dans le secteur manufacturier, les difficultés de l’industrie ne semblent pas peser outre mesure sur la croissance du secteur des services, celle-ci s’étant au contraire accélérée au cours du mois, selon Markit.

«Les dernières données de l’enquête ne donnent guère de signes d’amélioration prochaine de la conjoncture», avertit l’économiste de Markit.

«Si la bonne tenue du secteur des service demeure encourageante, toute nouvelle détérioration du marché du travail pourrait entraîner une généralisation du malaise économique à l’ensemble du secteur privé», ajoute-t-il.

A lire aussi...