Zone euro: la croissance du secteur privé quasi nulle en octobre

AWP

1 minutes de lecture

L’indice mensuel s’affiche à 50,2 points en octobre contre 50,1 points en septembre.

La croissance de l’activité privée en zone euro a de nouveau stagné en octobre, victime des incertitudes liées au Brexit et des tensions sur le commerce international, selon la première estimation de l’indice PMI composite du cabinet Markit publiée jeudi.

L’indice mensuel s’affiche à 50,2 points en octobre contre 50,1 points en septembre, a indiqué Markit. Un chiffre moins bon que celui attendu par les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset qui tablaient sur 50,4 points.

Lorsque le PMI est supérieur à 50 points, cela signifie que l’activité progresse, tandis qu’elle diminue s’il est inférieur à ce seuil.

«Les chiffres du PMI suggèrent que l’économie de la zone euro stagne (...) La hausse modique de l’indice est plutôt décevante», a commenté Jessica Hinds, analyste de Capital Economics, citée dans un communiqué.

De son côté, Chris Williamson, chef économiste à IHS Markit, a constaté: «le secteur manufacturier est resté enlisé dans sa plus forte contraction depuis 2012, la détérioration de la conjoncture industrielle se propageant au reste de l’économie, affaiblissant notamment le niveau de la demande dans le secteur des services».

«Si la zone euro ne s’est pas repliée en zone de contraction, c’est principalement sous l’impulsion de la France, qui a enregistré une légère accélération de la croissance en octobre», a indiqué Markit dans son communiqué.

«Les dernières données de l’enquête mettent par ailleurs en évidence un léger ralentissement de la contraction en Allemagne. Le reste de la région s’est en revanche rapproché de la stagnation au cours du mois», a-t-il ajouté.

A lire aussi...