USA: les dépenses des ménages chutent de 13,6% en avril

AWP

1 minutes de lecture

Cette baisse des dépenses est toutefois moins importante que les 15% de chute attendus par les analystes.

Les dépenses des ménages aux Etats-Unis ont chuté de 13,6% en avril sur un mois, sous l’effet des mesures de confinement imposées face à la pandémie, et leurs revenus ont augmenté grâce aux prestations sociales, selon les données du département du Travail publiées vendredi.

Cette baisse des dépenses est toutefois moins importante que les 15% de chute attendus par les analystes.

Elle est notamment due à la baisse des dépenses en alimentation et boissons, alors qu’une large partie des Américains a passé le mois d’avril à domicile et que la plupart des restaurants et bars du pays était fermée.

Les dépenses de santé et ventes de médicaments prescrits par un médecin ont également reculé, ainsi que pour l’hôtellerie.

Les revenus des ménages ont progressé de 10,5% par rapport au mois précédent, mais cette hausse «reflète un augmentation des prestations sociales du gouvernement qui compense les diminutions de la plupart des autres sources de revenus», souligne le département.

Les demandes d’allocation chômage ont explosé depuis le début de la crise aux Etats-Unis, et 25 millions d’Américains touchaient le chômage début mai, un niveau jamais vu.

Par ailleurs, le montant de l’allocation chômage a temporairement été remonté pour tous les bénéficiaires, et des millions de ménages ont reçu un chèque de stimulus, prévu par le plan de relance économique pour les aider à faire face à la crise.

Quant aux prix à la consommation, ils ont reculé en avril pour le deuxième mois d’affilée, de 0,5% par rapport à mars.

En excluant les prix volatils de l’alimentation et de l’énergie, le recul est de 0,4%.

Par rapport à avril 2019, le taux d’inflation est de 0,5%.

A lire aussi...