USA: la confiance des consommateurs s’améliore

AWP

1 minutes de lecture

L’indice de confiance de l’Université du Michigan s’est établi à 96,8 points en novembre contre 95,5 points à fin octobre, dépassant les attentes des analystes.

La confiance des consommateurs aux Etats-Unis s’est améliorée, contredisant les attentes des analystes, selon l’estimation finale de l’enquête de l’Université du Michigan publiée vendredi qui met en avant l’amélioration des revenus des ménages.

L’indice de confiance s’est établi à 96,8 points contre 95,5 points à fin octobre, dépassant les attentes des analystes qui tablaient sur un léger recul à 94,9 points.

Comme au début du mois de novembre, les consommateurs se sont montrés moins optimistes sur la conjoncture économique actuelle avec un score de 111,6 points contre 113,2 points le mois dernier.

En revanche, ils se sont montrés plus confiants sur la conjoncture des mois à venir: 87,3 points (+3,1 points).

«Le niveau de confiance enregistrée en novembre est quasiment identique à la confiance enregistrée en moyenne depuis le début de 2017», constate Richard Curtin, le chef économiste en charge de cette enquête bimensuelle.

Il souligne que si la plupart des consommateurs n’anticipent pas de baisse continue de l’inflation, du chômage et des taux d’intérêt, peu s’attendent à court terme à «des augmentations considérables» de ces éléments clés de l’économie.

De plus, l’économiste relève que les dépenses personnelles sont soutenues par une revalorisation de la situation financière des ménages, «avec des gains attendus pour tous les types de revenus», «une augmentation nette de la richesse des ménages» et la réduction des taux hypothécaires.

Pour autant, il préconise de ne pas sous-estimer «les risques importants de potentiels chocs négatifs» liés aux droits de douane additionnels qu’ont infligés réciproquement les Etats-Unis et la Chine à des milliards de dollars de produits, à la procédure de destitution du président Donald Trump, à l’élection présidentielle, au ralentissement de la croissance mondiale et aux événements géopolitiques.

A lire aussi...