USA: l’activité manufacturière contrastée en octobre

AWP

1 minutes de lecture

Les antennes régionales de la Fed remarquent une croissance modérée dans la région de New York mais un net rebond dans les environs de Philadelphie.

L’activité manufacturière évoluait de manière contrastée en octobre aux Etats-Unis, enregistrant une croissance modérée dans la région de New York mais un net rebond dans les environs de Philadelphie, selon les données des antennes régionales de la Fed.

A New York, l’indice Empire State, qui avait fortement grimpé en septembre, a ainsi ralenti en octobre, perdant 7 points pour tomber à 10,5 points, décevant les analystes qui tablaient sur 14 points.

L’indice reste largement supérieur à zéro, ce qui montre une croissance de l’activité, mais il diminue, mettant en lumière un ralentissement.

Dans la région de Philadelphie, l’indicateur d’activité gagne 17,3 points pour se hisser à 32,3 points. C’est très supérieur aux attentes des analystes (+16). Les composantes mesurant l’activité générale comme les nouvelles commandes et les livraisons enregistrent «une amélioration notable», a commenté la Fed dans un communiqué.

«Les enquêtes régionales de la Fed indiquent que le secteur manufacturier continue de rebondir après sa chute provoquée par la pandémie» en avril et mai, a commenté Oren Klachkin, économiste chez Oxford Econmics dans une note.

A New York, l’expansion a été soutenue par une augmentation des livraisons et une augmentation des nouvelles commandes.

«Mais les employeurs continuent d’embaucher avec prudence», a souligné M. Klachkin.

L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie a lui atteint «son plus haut niveau depuis le début de la pandémie», a-t-il ajouté.

Les antennes régionales de la Fed ont, elles, souligné dans leur communiqué l’optimisme des entreprises quant à la croissance pour les six prochains mois même si les personnes interrogées ont là encore été plus optimistes dans la région de Philadelphie.

Pour autant, l’incertitude entourant l’évolution de la pandémie de COVID-19 reste un frein majeur à la croissance.

Le ralentissement dans la région de New York intervient ainsi alors que les autorités de la ville de New York ont pris récemment de nouvelles mesures de restrictions pour endiguer de potentiels foyers de la maladie, notamment à Brooklyn.

Les économistes martèlent depuis des mois que sans maîtrise complète du virus, l’activité économique ne peut pas reprendre pleinement sa croissance.

«La demande de biens des consommateurs et des entreprises ralentira à mesure que la dynamique économique s’affaiblira», estime ainsi Oren Klachkin.

D’autant que démocrates et républicains n’ont toujours pas trouvé de consensus pour voter un nouveau plan de soutien crucial à la reprise.

Ainsi, malgré le bond enregistré à Philadelphie, les niveaux d’octobre restent en-deçà de ceux enregistrés avant la pandémie.

A lire aussi...