T-Systems Suisse SA a conclu une convention collective de travail

Communiqué, T-Systems

1 minutes de lecture

«Nous souhaitons avant tout exprimer la considération que nous avons pour nos collaborateurs», a commenté Hans-Jürg Schürch.

Le syndicat syndicom a conclu une convention collective de travail (CCT) avec le prestataire de services numériques T-Systems Suisse SA, une filiale de Deutsche Telekom. Cette CCT entrera en vigueur le 1er janvier 2020. En signant cette convention, T-Systems Suisse SA adhère au partenariat social et assume sa responsabilité sociale en tant que l’une des principales entreprises informatiques de Suisse.

Aucune branche n’évolue aussi rapidement que la branche des technologies de l’information et de la communication. Or, l’innovation nécessite des structures et des conditions de travail appropriées. Les conventions collectives de travail sont, par conséquent, d’autant plus importantes afin que les employés puissent eux aussi profiter des aspects positifs de la transformation technologique.

Hans-Jürg Schürch, responsable des ressources humaines et membre de la direction de T-Systems Suisse SA le souligne: «En concluant cette convention collective, nous souhaitons avant tout exprimer la considération que nous avons pour nos collaborateurs. Ils sont le cœur même de l’entreprise et, sur un marché marqué par une concurrence acharnée, ils peuvent faire la différence à tout moment».

De nouvelles possibilités avec la CCT

Avec la nouvelle convention collective de travail (CCT), T-Systems Suisse SA renforce la collaboration partenariale et le développement des exigences du monde du travail de demain. «La CCT permet aux collaborateurs en Suisse d’avoir effectivement leur mot à dire et de participer à la définition de leurs conditions de travail», souligne Giorgio Pardini, responsable du secteur TIC et membre du comité directeur de syndicom. La CCT T-Systems octroie un droit de participation et des conditions de travail garanties. Ne sont pas concernés par la CCT, les hauts dirigeants, d’autres postes avec des fonctions de gestion dans un contexte international ainsi que les collaborateurs ayant un contrat de travail à durée déterminée de six mois au maximum. Outre un cadre contraignant pour les salaires et la durée du travail, la CCT contient également des règles sur le droit aux vacances et le maintien du paiement du salaire en cas de maladie ou d’accident.

A lire aussi...