Nouvelles introductions à la Bourse suisse en vue pour 2021

AWP

1 minutes de lecture

«Les candidats à une entrée en bourse doivent toutefois garder à l’esprit qu’une correction boursière n’est pas à exclure», avertit Tobias Meyer, responsable Transaction Accounting et IPO Services chez EY Suisse.

Des entreprises des secteurs de la technologie et de la santé pourraient être introduites en Bourse suisse cette année en raison de la crise pandémique, explique EY dans une étude. Toutefois les investisseurs pourraient aussi se pencher sur les énergies renouvelables et les technologies dans le domaine de la formation.

Selon Tobias Meyer, responsable Transaction Accounting et IPO Services chez EY Suisse, les entreprises devraient en principe «profiter de la liquidité toujours aussi forte des marchés et des derniers communiqués sur les vaccins contre le coronavirus».

Autre motivation majeure, certaines entreprises qui étaient prêtes à franchir le pas l’année dernière mais ont dû repousser à cause de la pandémie, pourraient faire leur IPO (initial public offering) cette année, commente l’expert d’EY.

«Les candidats à une entrée en bourse doivent toutefois garder à l’esprit qu’une correction boursière n’est pas à exclure», avertit M. Meyer. Le marché mondial des introductions en bourse aurait en effet vu l’apparition, en particulier aux 3ème et 4ème trimestres de l’année dernière, de quelques « favoris», dont les actions ont été introduites en bourse dans la tranche supérieure de la fourchette d’évaluation.

«Or ces actions seraient désormais plus exposées à une éventuelle correction vu les turbulences du marché». A cela il faut ajouter qu’une certaine incertitude persiste au niveau de la capacité des vaccins à enrayer la pandémie, critère décisif pour la reprise de l’économie au niveau mondial, estime EY. L’évolution de la situation géopolitique pourrait elle aussi à nouveau générer des incertitudes sur les marchés financiers en 2021 et entraîner une hausse de la volatilité.

A lire aussi...