Le coronavirus a propulsé la Bourse suisse à un niveau historique

AWP

1 minutes de lecture

La volatilité sur les marchés financiers a boosté de 18,7% les volumes d’échange sur un an, à 1753,3 milliards de francs l’an dernier.

Le négoce à la Bourse suisse a atteint un niveau historique en 2020, en raison des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus. La volatilité sur les marchés financiers a propulsé les volumes d’échange à 1753,3 milliards de francs l’an dernier, en hausse de 18,7% sur un an.

Le nombre de transactions a frôlé les 100 millions, à 99’389’614 échanges. Cela représente un bond de plus de la moitié (+55%), indique lundi l’opérateur boursier SIX.

Un record mensuel absolu a été battu en mars, au plus fort de la crise pandémique, avec un volume de 293,3 milliards de francs et quelque 17,4 millions de transactions. Des plafonds journaliers ont été atteints le 20 mars pour les volumes, à 18,8 milliards, et le 12 mars pour les contrats, au nombre d’environ 1,3 million.

Le bon de jouissance Roche a généré le chiffre d’affaires le plus important, soit 181,1 milliards, davantage que le «champion» de 2019, Nestlé, qui avait enregistré un volume de 134,8 milliards. Le géant pharmaceutique arrive également en tête du nombre d’échanges à quelque 6,1 millions, un niveau nettement supérieur à celui de Novartis en 2019 (3,5 millions).

SIX a pu absorber «sans problème» cette envolée des volumes, malgré l’astreinte au télétravail pour les employés, explique le directeur général Jos Dijsselhof, cité dans le communiqué.

Intérêt croissant pour les cryptomonnaies

L’indice vedette Swiss Market Index (SMI) a atteint un pic historique le 20 février à 11’270,0 points (valeur de fin de séance) avant de chuter à 7650,2 points le 16 mars, son plancher annuel. Le SMI a terminé l’année sur une hausse de 0,8% à 10’703,5 points.

Le Swiss Leader Index (SLI), qui regroupe les 30 valeurs vedettes de la Bourse suisse, a clôturé le 30 décembre sur une progression annuelle de 3,0% à 1682,1 points, contre +3,8% pour le Swiss Performance Index (SPI) du marché élargi, qui s’est fixé à 13’327,9 points.

Par classe d’actifs, le segment Actions a généré un volume gonflé d’un quart à 1468,1 milliards de francs pour 96,5 millions de transactions (+55%). Les fonds indiciels cotés (ETF) ont accusé une baisse de 10% du chiffre d’affaires à 112,3 milliards, alors que les transactions ont bondi à quelque 1,7 million (+60%), un niveau historique.

Du côté des obligations, l’opérateur boursier a constaté une baisse de 5,4% des transactions, pour un volume de 132,3 milliards de francs, en hausse de 9,5%.

La croissance la plus forte est à mettre au crédit des produits structurés et warrants avec un chiffre d’affaires amélioré de 27% à 22,6 milliards de francs pour 898’304 transactions (+68%). Les produits financiers adossés à des cryptomonnaies ont dépassé pour la première fois un volume d’échanges d’un milliard de francs, précise SIX.

A lire aussi...